Cette p… de « mauvaise nouvelle »

Depuis quelques semaines, AliExpress a la mauvaise idée d’intituler les mails qui indiquent que le délai d’intervention sur une commande arrive à son terme par « Mauvaise nouvelle pour la commande… » :

Comme on fait 3 bonnes centaines de commandes par semaine, je vous laisse imaginer la tête de mon logiciel de messagerie quand je l’ouvre une fois par jour :

Mauvaises nouvelles… Mauvaises nouvelles… Mauvaises nouvelles… Bonjour le moral.

Une bien mauvaise habitude

Le pire, c’est que dans certains lancements de formation (où ils utilisent toujours les mêmes templates de mails pour vous forcer à réagir avant la fin du timing) on a aussi droit à ce titre de mail : « Mauvaise nouvelle, ++prenom++ !« .

Un titre qui a le don de me faire supprimer le mail et me désabonner de la liste définitivement.

Du copywriting négatif

Le copywriting négatif (car c’est bien de ça dont il s’agit), il faut l’utiliser avec parcimonie.

Quand on l’emploie à tour de bras, on retombe dans la névrose des journaux qui adorent employer des titres dramatiques pour racoler un maximum de lecteurs.

J’ai eu l’occasion d’utiliser ce copywriting négatif au début de ma carrière de copywriter.

Il s’avère que beaucoup de clients sont très réticents à son emploi.

Et on comprend pourquoi : c’est l’ancienne politique de la terre brûlée. On fait peur aux gens, ils achètent – presque – contraints, et ensuite, vous ne les voyez plus jamais.

Pour la pérennité d’une entreprise, on a connu mieux.

Des tests grandeur nature

J’ai eu l’occasion de tester deux titres de mails. Un qui employait du positif et l’autre qui employait du négatif. Le négatif a pratiquement toujours fait plus ouvrir les mails que l’autre.

Mais l’appel à l’action derrière n’était pas du tout au rendez-vous.

Depuis ça, je ne l’emploie pratiquement plus jamais.

Je me suis aperçu que la peur ne génère pas ce qu’il faut pour mettre ses suiveurs en confiance. Surtout quand les gens vous connaissent.

Si vous parlez aux gens de manière positive et confiante tout au long de l’année, quand vous leur montrez un truc négatif, forcément, ça les inquiète. Et quand ils s’aperçoivent que c’est une technique manipulatoire pour « faire agir », les retours sont généralement très très mitigés, dans le mauvais sens.

Oui, je parle bien de manipulation

Car le copywriting négatif, la peur ou la crainte ne sont là que pour « forcer » les gens à agir, alors qu’ils ne l’auraient pas forcément fait en temps normal.

Bref, vous l’aurez compris, je suis contre.

Et que ce soit pour des titres de mails, les accroches ou même pour des pubs Facebook ou Google.

D’ailleurs, si vous mettez un truc de ce style dans une pub Facebook, votre compte se ferme plus vite que l’éclair, parce que les réactions des utilisateurs sont généralement aussi négatives que le thème de votre annonce.

Et si vous ciblez des gens qui sont dans le développement personnel, alors là, le négatif ils n’aiment pas du tout du tout…

En conclusion, je ne sais pas si vous utilisez le copywriting négatif dans vos outils marketing, mais peut-être que vous pourriez tester l’inverse.

Juste pour voir si vous ne perdriez pas quelques prospects en route.

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

Ecrivez le monstre

Suivant

Demain sera un autre jour…

  1. Bonjour, je n’utilise pas de sujets négatifs dans ma communication avec mes lecteurs. Si je parle de la peur c’est pour donner une solution. J’écris sur l’équitation.
    Merci pour ce article, intéressant comme d’habitude.

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER