C’est comme la fois où…

…alors que je bossais encore en entreprise – ça commence à dater – je me retrouve lors d’une soirée au milieu d’un groupe de 5 personnes et qu’on me pose une question à laquelle je ne sais pas du tout répondre – alors que j’aurais dû le savoir.

J’avais vu dans une série que lorsqu’on est embarrassé par une question et qu’on veut diriger l’attention de celui qui l’a posée ailleurs, il suffisait d’éternuer bruyamment.

Il y a 9 chances sur 10, paraît-il, pour que la personne ait oublié la question posée après le « à vos souhaits » de rigueur dans ces cas-là.

Ce soir là, j’ai tenté le coup… Bingo, ça a marché comme sur des roulettes…

Je vous donne le truc, faites-en ce que vous voulez, il me servait juste à introduire l’astuce copywriting du jour :

A propos du titre de cet article, sachez que d’un point de vue statistique, ce genre de sujet fait ouvrir les mails à plus de 80%.

Responsable numéro 1 ? Les 3 petits points, sans aucun doute !

Ce genre de phrase coupée allume de manière quasi incontrôlable une petite lumière dans le cerveau qui indique qu’on voudrait bien savoir la fin… Parce que c’est insolite, qu’il y a du mystère, mais qu’il y a aussi le fameux effet Zeigarnik relatif à « l’action interrompue » : un truc non terminé focalise notre attention plus que tout !

Il ne faut évidemment pas en abuser, et rester subtil, mais c’est généralement une technique qui marche bien pour les mails. Et aussi pour la phrase de description d’une image ou d’une vidéo dans une pub Facebook (celle qui se trouve juste sous l’image).

En gros, pour résumer, commencez dans le sujet – dans la description, finissez dans l’article – sur la page de vente.

Précédent

Pas envie, mais…

Suivant

Dans 15 jours, on vous aura oublié…

  1. bonsoir Maitre…
    je crois que le titre respect la formule de gary halbert…

    I= B+C
    pour payer vite Interet des lecteurs, combine le Benefice et la Curiosité.
    Sans doute, les trois points, tir le diable hors de la cible.
    « QUE VEUT T-IL DIT AU JUSTE? »
    et comme homme aime satisfaire sa curiosité, la suite est lire le mail.

  2. Bien vu l’article ! Effectivement on aimerait savoir ! A ce sujet…

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER