Créer son blog de A à Z à la manière d’un copywriter : Le livre

 ormalement, j’avais prévu aujourd’hui de vous parler d’une cinquième étape dans la création d’un blog de A à Z, mais en y réfléchissant bien, ça me semble un peu hors sujet.

En effet la création d’un blog va jusqu’à sa mise en ligne et sa promotion.

La partie “monétisation” et création de produit vient bien plus tard, quand on a développé une audience suffisante pour avoir assez de clients potentiels.

Je traiterai donc de ces sujets un peu plus tard.

Aujourd’hui, vous avez droit à un livre récapitulatif des 4 étapes que nous avons vues depuis jeudi dernier :

CreerBlogAaZCopyPratik

Vous aurez ainsi toutes les actions à réaliser rassemblées en un seul endroit, avec les liens vers les procédures d’installation qui vont avec chacune d’elles (quand elle existent).

Vous trouverez également à la fin du livre, comme promis, une check-liste à imprimer avec des cases à cocher, afin que vous puissiez suivre pas à pas et facilement les différentes actions à réaliser.

Précisions sur ce livre et son contenu

Suite à différents commentaires qui montrent que certains n’ont pas vraiment compris mon but avec cette série d’articles, je tiens à préciser quelques trucs par rapport à tout ça.

Ce livre (et ces articles) ne sont pas une formation. Ils ne sont pas NON PLUS une annonce pour un produit futur.

Il s’agit simplement d’un PLAN de route pour celles et ceux qui auraient envie de créer un blog, et qui ne sauraient pas par quoi commencer et par où passer.

Cette série n’a pas la prétention d’être totalement exhaustive ni totalement parfaite.

Il manque certainement des trucs, et chaque lecteur, en fonction de son état d’avancement dans la technique du blogging pourra trouver que c’est assez superficiel, pas assez détaillé, trop compliqué, trop facile, que lui n’aurait pas fait comme ça, que ce plugin est mieux, etc…

La réalité, c’est que c’est EXACTEMENT ce qu’il faut pour créer un blog de A à Z, le mettre en ligne et le faire connaître (c’est dans le titre, il n’y a qu’à lire).

En d’autres termes, si vous suivez chaque étape à la lettre, alors vous pourrez à la fin avoir un blog en ligne et qui fonctionne.

C’était le but !

Le livre d’aujourd’hui est donc un “road-book”. Un plan d’action. Un guide de voyage. Une procédure point par point.

Il y a pas mal de procédures vidéo ou même écrites pour chacune des étapes (les liens sont tous rappelés et cliquables dans le PDF), ce qui fait que vous pourrez prolonger votre action dans certains cas, en passant à la pratique

Petit à petit, je vais rajouter sur ce blog les vidéos qui manquent pour chaque plugin cité dans ce livre.

Je ne donne pas de délai, mais il y a de fortes chances pour que ça se passe le samedi. Donc restez branché.

Voilà.

Le lien pour télécharger le livre est là :

[protected]

Télécharger le livre en PDF

Il s’agit d’un fichier PDF archivé dans un fichier Zip.

Pour lire les PDF, il vous faut Acrobat Reader. Si vous ne pouvez pas lire les fichiers ZIP, utilisez 7zip.

[/protected]

Créer son blog de A à Z à la manière d’un copywriter- Etape 4 : Se faire connaître

 oilà. Votre blog est installé sur votre serveur, prêt à fonctionner. Vos premiers articles sont prêts et programmés pour l’ouverture, et vous avez mis en place un système d’espace membres sur votre blog.

Votre blog peut donc ouvrir.

La 4ème étape est donc de vous faire connaître.

escalier-crea-blog-trafic

Il existe beaucoup de manières de faire ça, mais pour démarrer, le mieux reste d’utiliser les 2 leviers les plus facilement accessibles qui sont :

  • Les commentaires des autres blogs
  • Twitter, Facebook et autres réseaux sociaux

Pour cela, je vous conseille de suivre les 9 actions ci-dessous pour construire une toile de connaissance qui vous permettra d’être vu et connu de partout sur la toile :

Levier #1 : Commenter sur d’autres blogs

Qui se ressemble s’assemble. C’est bien connu.

Cette première manière de se faire connaître est de loin la plus efficace qui soit quand vous démarrez.

A condition de bien vous préparer et de bien le faire ensuite, et surtout d’être assidu.

Voici donc 4 choses à faire pour bien vous préparer :

4.01 – Faire une liste de blogs à thématique semblable

Il faut en trouver au moins 20. Pour ça, vous pouvez utiliser Google Blog. Marquez votre thématique, et allez visiter chaque blog qui sort.

Utilisez également les blogs que vous commentez pour suivre les blogs des commentateurs.

Allez impérativement lire cet article pour bien comprendre l’importance de cette action et pour savoir quels blogs choisir.

4.02 – Réserver 1 heure par jour pour commenter

Définissez tout de suite une tranche horaire pour commenter, et respectez-la. Surtout au début et pendant au moins 3 mois.

N’hésitez pas à le faire en plusieurs fois. Par exemple, 30 minutes le matin, et 30 minutes le soir.

4.03 – Apprendre à commenter utile

Cette 3ème action est VRAIMENT importante.

Ne croyez pas qu’on va commenter un article de blog en mettant 2 lignes, sans bonjour, ni au-revoir, ni signature, ou en sortant des banalités.

Un commentaire qui génère du trafic est un commentaire utile et bien construit.

Allez lire impérativement ces 3 articles pour bien comprendre comment procéder, et appliquez tous ces conseils à la lettre :

4.04 – S’inscrire sur Gravatar pour avoir votre photo partout

Quand vous commentez un blog, il faut qu’on voit votre tête ou au moins un visuel qui vous représente. Ca permet de mieux vous identifier, et ça lie le nom de votre blog à votre tête.

L’objectif est d’avoir la même photo partout.

Donc munissez vous d’une belle photo, et allez suivre cette procédure vidéo pour vous inscrire sur Gravatar.

Si vous ne voulez pas mettre votre photo, vous pouvez vous créer un avatar. Vous trouverez ici un exemple de site où vous pouvez le faire et sa procédure.

Levier #2 : Les réseaux sociaux

Cette deuxième manière de se faire connaître est également assez facile à mettre en place et plus ou moins efficace en fonction de la taille de votre réseau.

Mais quoi qu’il en soit, même si vous débutez, il est important que vous soyez présent sur au moins un de ces réseaux.

Voici 4 actions à réaliser pour le faire du mieux possible

4.05 – Créer une phrase de présentation de votre blog

Où que vous vous inscriviez, vous devrez communiquer succinctement sur votre blog.

Dire aux gens ce qu’il est, à quoi il sert, pourquoi il est là, et pourquoi ils devraient le visiter. Tout ça en très peu de mots.

Il est donc important que vous passiez une bonne heure (même plus) à bien préparer votre phrase de présentation.

Voici 3 articles à lire pour vous y aider :

4.06 – Utiliser Twitter

Ouvrez un compte Twitter et mettez un lien vers ce compte sur votre blog. Un petit clipart engageant… engage plus facilement vos visiteurs à vous suivre.

Et vos suiveurs ont d’autres suiveurs, donc s’ils transmettent un de vos tweets, qui contiendra le titre de votre article du jour, c’est potentiellement des milliers de personnes qui pourront vous voir.

Bref, ouvrez un compte Twitter le plus vite possible.

4.07 – Installer la publication automatique d’articles sur Twitter

Une fois que vous avez votre compte Twitter ouvert, je vous conseille d’installer tout de suite un plugin : WordTwit.

Il permet de publier automatiquement le titre de vos nouveaux articles et un lien vers eux, directement sur Twitter, sans que vous ayez à intervenir.

Ainsi, à chaque nouvel article, vos suiveurs et éventuellement LEURS suiveurs sauront que vous parlez.

Et une fois que vous aurez au moins 50 articles de publiés, alors installez un autre plugin : Tweet Old Post.

Il publie, à une fréquence que vous choisissez, vos anciens articles. N’est intéressant que si vous avez plus de 50 articles.

4.08 – Utiliser Facebook

Dans le même ordre d’idées que Twitter, vous pouvez créer un nouveau compte Facebook ou utiliser le vôtre pour faire profiter votre réseau “d’amis” de vos articles.

Créez une page fan, et rajoutez aussi un bouton sur votre blog pour que vos lecteurs s’y abonnent.

Et même si vous n’avez pas de compte Facebook, vous pouvez malgré tout rajouter un bouton “J’aime” sur tous vos articles. Ca permettra à vos lecteurs de partager leur découverte avec leurs amis.

Ce qui nous amène à la dernière action :

4.09 – Encourager le partage de vos articles

Les réseaux sociaux sont l’endroit idéal pour obtenir des liens vers votre blog, sans même le demander.

Il suffit pour cela d’installer une zone de partage de vos articles comme celle qui se trouve à la fin de chacun de mes articles ici.

Vous pouvez installer un plugin pour ça. Il y en a plusieurs :

Ou alors vous pouvez rajouter manuellement une barre de partage plus simple et moins gourmande en place. Allez voir cette procédure en vidéo qui vous explique comment le faire.

Pour conclure

Il existe bien entendu beaucoup d’autres moyens de vous faire connaître.

Pour autant, ces deux manières sont les plus rapides et les plus faciles à mettre en place.

Il est IMPORTANT que vous le fassiez au plus vite, juste après la publication de votre premier article.

Si vous avez des questions, lâchez vous !

Créer son blog de A à Z à la manière d’un copywriter – Etape 3 : Les membres

 otre blog est créé. Vous avez un peu de contenu d’avance, et vous avez une bonne cinquantaine d’articles de prévus.

En théorie, votre blog est prêt à être publié, mais il reste encore quelque chose à faire.

En effet, vous devez organiser votre blog pour que certains de vos lecteurs puissent s’inscrire chez vous. Ainsi vous pourrez les prévenir par mail qu’un nouvel article est disponible.

Et petit à petit vous pourrez ainsi faire grossir votre base de membres.

escalier-crea-blog-membres

Voici donc les 9 actions à réaliser pour fidéliser vos lecteurs et vous créer une communauté de qualité :

Etape 3 : Créer un espace membres attirant

3.01 – Mettre en place un formulaire d’inscription au blog

C’est la toute première chose à faire. Il faut que vos lecteurs puissent s’inscrire sur votre blog pour en devenir membre.

Vous avez plusieurs possibilités pour ça :

  • Utiliser la page “wp-register” du blog
  • Installer un plugin d’inscription (par exemple Ajax Login ou Theme My Login)
  • Rajouter un formulaire d’inscription à la main

Dans les 3 cas, une fois inscrits, vos lecteurs deviennent donc des membres de votre blog.

3.02 – Mettre en place un service d’auto-répondeur

Ici encore vous avez beaucoup d’alternatives.

Vous pouvez choisir un auto-répondeur externe, comme Aweber, SG-Autorépondeur ou MailChimp.

Mais vous pouvez également installer un auto-répondeur perso sur votre blog. Par exemple, vous pouvez utiliser le plugin BFT Autoresponder, qui vous permet d’envoyer des emails récurrents à votre liste de membres.

Je vous recommande néanmoins de choisir un auto-répondeur extérieur pour faciliter la délivrabilité de vos mails.

3.03 – Lier le blog et l’auto-répondeur

Si vous choisissez un auto-répondeur externe, alors vous devez le lier à votre blog afin que ceux qui s’inscrivent chez vous le soient également dans la liste de votre auto-répondeur.

Pour cela, vous devez voir spécifiquement avec votre service d’auto-répondeur comment réaliser ça.

Si vous avez Aweber, consultez cette vidéo qui vous explique comment procéder.

3.04 – Mettre en place le système d’envoi du dernier article

Ainsi, à chaque fois que vous publierez un nouvel article, vos membres recevront un email pour les avertir.

Pour le faire directement à partir de votre blog, vous pouvez utiliser l’excellent plugin wp-notification.

Si vous avez un auto-répondeur, vous pouvez vous servir de votre flux RSS pour procéder à cet envoi.

Voici une procédure pour le faire avec Aweber, réalisée par Cédric de Virtuose Marketing.

3.05 – Créer un cadeau de bienvenue

Maintenant que toute la partie technique est faite, il est temps de s’occuper de la partie “sociale”.

Vous devez donc créer un cadeau de bienvenue, qui vous permettra de remercier les gens de s’être abonné chez vous.

Vous leur enverrez juste après la fin de leur inscription, ou leur laisserez la possibilité de le télécharger directement sur le blog à une adresse privée.

Utilisez les 50 idées d’articles que vous avez trouvés. Sélectionnez-en 3 ou 4 qui abordent le même thème, et faites-en un dossier d’une vingtaine de pages.

Nommez-le, créez une couverture, et transformez-le en PDF.

3.06 – Prévoir des outils ou des accès exclusifs

De manière récurrente, vous DEVEZ rajouter des outils ou des sections spéciales qui ne seront dédiés qu’à vos membres.

Par exemple, vous pouvez décider de n’afficher le champ de recherche, les catégories ou même les archives de votre blog que pour les membres.

Vous pouvez aussi rechercher des outils sur le net et en indiquer l’accès dans un menu spécial, qui ne s’affichera que pour les membres.

Consultez cette vidéo pour en savoir plus sur la manière de procéder pour ça.

Vous devez d’ores et déjà réfléchir au type d’outils ou d’accès que vous allez offrir. Trouvez-en au moins 5.

3.07 – Prévoir des articles réservés aux membres (1/5)

Prévoyez des articles un peu plus longs et un peu plus détaillés, que vous ne réserverez qu’à vos membres.

Faites-le une fois sur 5. C’est à dire que vous écrivez 4 articles pour tout le monde, et le 5ème uniquement pour vos membres.

Préparez-en d’ores et déjà 1 tout de suite avant d’ouvrir votre blog.

3.08 – Protéger vos articles exclusifs

L’idéal, avec ces articles réservés, c’est d’afficher le début de l’article, et d’indiquer aux gens qu’ils doivent s’inscrire pour pouvoir lire la suite de l’article en question.

Utilisez pour ça le plugin wp-private. Voici la procédure pour l’installer.

Mais, soit dit en passant, vous pouvez aussi protéger directement votre article par un mot de passe directement sur la page d’édition.

Ca se fait sans aucun plugin !

Vous pourrez ainsi envoyer un mail à vos membres pour leur donner ce mot de passe.

Et en modifiant la phrase qui annonce que l’article est protégé, vous pouvez rajouter un lien vers la page d’inscription de votre blog en disant qu’il suffit de s’inscrire pour recevoir le mot de passe de l’article du jour.

3.09 – Créer une page d’inscription

Et pour finir, vous devrez créer une page d’inscription qui reprendra point par point tous les avantages qu’il y a à devenir membre chez vous.

Il vous suffira d’énumérer un à un tous les cadeaux, outils, livres, privilèges et accès que vous réservez aux membres.

Vous pouvez même prévoir de mettre une liste des articles protégés avec un court extrait.

Cette page est importante. Elle peut rassembler toutes les infos nécessaires à vos lecteurs pour enfin s’inscrire chez vous.

Ce qui fait qu’à la place des formulaires d’inscription un peu partout sur votre blog, vous pourriez diriger les lecteurs intéressés vers cette page unique.

La conversion est 10 fois supérieure à une bon vieux formulaire posé là sans aucun texte avant pour inciter les gens à s’inscrire.

Pour conclure

Cette partie est très importante. Même si elle est relativement ardue d’un point de vue technique.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous créer un petit groupe de membres fidèles qui vous suivent et que vous pouvez contacter quand bon vous semble, alors vous aurez beaucoup de mal à faire de votre blog un outil rentable.

C’est la fidélité et tout ce que vous pouvez apporter spécifiquement à celles et ceux qui ont décidé de devenir un peu plus que des lecteurs occasionnels qui feront le succès de votre blog ou non.

Vous pouvez ouvrir votre blog sans cet espace membres, bien sûr…

Ca permettra à votre blog de démarrer et d’être présent sur les moteurs.

Mais pensez très sérieusement à créer cet espace membres au plus tôt. Si vous comptez gagner votre vie avec votre blog, alors c’est incontournable.

Demain, nous verrons les différentes actions à réaliser pour vous faire connaître.

D’ici là, si vous avez des questions sur cette 3ème étape, n’hésitez pas.

Une formation vidéo au référencement avec WordPress – Partie 2

 amedi dernier, nous avions initiés ensemble une série de vidéos réalisées par Bastien du blog Videonoob, pour apprendre à référencer efficacement son blog WordPress dans Google.

Aujourd’hui, voici 3 nouvelles vidéos qui vous expliquent :

  • Comment optimiser vos balises meta et content
  • Comment optimiser vos URL
  • A quoi sert un Sitemap, et comment le configurer
  • Comment utiliser les Google Webmaster Tools

C’est parti :

Vidéo n°4 : Balises “Meta” et “Content”

Dans cette 4ème vidéo, Bastien vous explique comment installer et utiliser le plugin All in one SEO.

Il s’agit d’une alternative à WordPress SEO de Yoast dont je vous avais déjà parlé il y a quelques semaines.

Vidéo n°5 : URL et permalinks

Ici, vous verrez comment personnaliser l’URL de vos articles et de vos pages afin qu’elles favorisent votre visibilité dans les moteurs.

Vidéo n°6 : XML Sitemap et Google Webmaster Tools

Dans cette dernière vidéo, vous apprenez à installer et à utiliser les Outils Google pour Webmaster et à générer un plan de votre site pour que Google vous trouve plus facilement.

A propos du référencement

Comme je vous le disais la semaine dernière, voici maintenant une liste des articles qui ont déjà traité de référencement sur ce blog :

Il y  en aura certainement d’autres.

Créer son blog de A à Z à la manière d’un copywriter – Etape 2 : Le contenu

 otre blog est créé. Il ne lui manque plus que du contenu.

Quand on crée un blog, la notion de contenu doit se préparer.

Exactement de la même manière que lorsque vous effectuez les opérations techniques qu’on a vues hier. En suivant un plan précis.

Dans cet article, je vous propose de vous énumérer les différentes étapes de la création de votre contenu.

escalier-blog-contenu

A ce niveau des opérations, votre blog n’est pas encore publié. Il est complètement vide.

Etape 2 : Préparer le contenu de votre blog

Voici 9 actions à réaliser pour préparer le remplissage de votre blog :

2.01 – Trouver 50 idées d’articles

Cette action est à réaliser normalement avant même d’avoir commencé à monter votre blog.

Je vous ai déjà expliqué pourquoi dans cet article, que je vous engage à relire soigneusement pour en savoir plus.

Si vous manquez d’idées pour vos articles, consultez également cette liste de 40 idées d’articles.

Enregistrez cette page dans vos favoris ou dans vos marque-pages pour y revenir aussi souvent que nécessaire.

2.02 – Etablir des catégories

C’est ce qui permettra d’organiser votre blog. Vous pourrez utiliser les 50 idées d’articles que vous aurez trouvées ci-dessus.

Ne créez pas plus de 5 catégories si possible, ce qui vous évitera de trop vous disperser.

2.03 – Installer Windows Live Writer

Pour écrire un article, vous pouvez utiliser l’espace d’écriture de WordPress, mais pour des questions pratiques, je vous recommande d’utiliser cet outil.

Voyez la procédure d’installation en vidéo pour le téléchargement et l’utilisation.

2.04 – Ecrire les 5 premiers articles

Il est important que vous les écriviez tous les 5 avant de commencer à publier sur votre blog. Ca vous donnera de l’avance.

Ayez toujours 3 ou 4 articles d’avance. Pour pallier aux empêchements et à la pénurie d’idées.

2.05 – Savoir où trouver des images

Il faut mettre au moins une image dans chacun de vos articles. Constituez-vous donc une base d’endroits où vous pourrez en trouver.

En ce qui me concerne, j’utilise Fotolia. Les photos coûtent 1 € pièce.

Vous pouvez aussi télécharger et utiliser ce guide qui reprend 37 sites Internet où vous pourrez trouver plus de 7 millions d’images et de photos gratuites et libres de droit.

Choisissez vos sites préférés, et mettez les pages d’accès en favoris.

2.06 – Déterminer un rythme de publication

Gros dossier. Vous devez décider du nombre d’articles que vous voulez publier par semaine.

Ca peut varier entre 1 et 7.

Je vous conseille au moins 2 articles par semaine.

C’est bien suffisant pour démarrer. Si vous voulez faire plus, assurez-vous d’avoir bien assez d’idées pour tenir la distance pendant au moins un an.

Petit rappel des besoins – juste au cas où :

  • 1 article par jour = 365 articles par an
  • 6 articles par semaine = 312 articles par an
  • 5 articles par semaine = 260 articles par an
  • 4 articles par semaine = 208 articles par an
  • 3 articles par semaine = 156 articles par an
  • 2 articles par semaine = 104 articles par an
  • 1 article par semaine = 52 articles par an

IMPORTANT : Décidez tout de suite

Et inscrivez votre choix sur votre page à propos (voir ci-dessous) pour officialiser votre décision.

Ce sera votre engagement. Ca vous aidera pour plus tard en cas de baisse de motivation.

2.07 – Créer votre page “A propos”

C’est la page qui vous permettra d’expliquer aux gens :

  • Qui vous êtes,
  • Pourquoi vous avez créé votre blog,
  • Ce qu’ils vont y trouver.

Cette page est très importante et est à réaliser avant d’ouvrir votre blog au public.

Veuillez relire cet article pour savoir quels points aborder.

2.08 – Créer votre page “Contact”

Autre page très importante à créer. C’est ce qui permettra à vos lecteurs de vous contacter.

Utilisez pour cela cette procédure vidéo pour créer un formulaire sur votre page.

2.09 – Créer votre slogan

Dernière opération de cette deuxième étape.

Il s’agit de trouver la phrase qui résume votre blog. Ce qu’il est. A quoi il sert.

Allez relire cet article et celui-ci pour bien comprendre l’importance de cette 9ème action et pour savoir comment la réaliser comme il faut.

Pour conclure

Une fois que vous aurez réalisé ces 9 actions, votre blog serait théoriquement prêt à être publié.

Cependant, il y a une 3ème étape à réaliser avant de le faire.

Une étape très importante et incontournable qui sera la base de votre réussite future avec votre blog.

Nous verrons ça en détail lundi.

En attendant, passez bien en revue chacune de ces actions et n’hésitez pas à réaliser celles que vous avez oubliées au cas où.

Et si vous avez des questions, n’hésitez pas.

Créer son blog de A à Z à la manière d’un copywriter. Etape 1 : Création technique

 uand on veut monter un blog pour gagner sa vie, il faut passer par différentes étapes.

Elles sont tellement nombreuses qu’il est facile de se sentir découragé devant l’ampleur de la tâche.

Cependant, comme je le disais en commentaire hier, tout comme un escalier, il vous suffit de démarrer tout en bas, à la première marche, et de gravir les suivantes dans l’ordre, les unes après les autres.

escalier-creation-blog

Je vous propose donc d’écrire une série d’articles qui vont vous énumérer tout ce qu’il faut envisager pour la création d’un blog, en partant du tout début, jusqu’à sa mise en ligne et sa promotion.

A la fin de la série, qui arrivera certainement mardi ou mercredi prochain, je vous fournirai une check-liste complète avec des cases à cocher.

Je pars du principe que vous connaissez déjà le thème principal de votre blog. Si vous n’en avez pas une idée précise, pas la peine de lire cette partie.

Il vous faut au minimum votre thème, ne serait-ce que pour la première opération.

Etape 1 : La création technique de votre blog

Cette première partie regroupe 6 actions techniques distinctes :

[protected]

  • Nom de domaine
  • Hébergement
  • Outils indispensables
  • Installation du blog
  • Configuration
  • Design

C’est la base d’un blog WordPress. A l’issue de cette première étape, votre blog est opérationnel, et prêt à être “rempli” avec les éléments que l’on verra demain à l’étape 2.

J’ai essayé d’être le plus clair possible. Cette liste est à suivre dans l’ordre.

1.01 – Choix de votre nom de domaine

Toute première étape obligatoire, il correspondra bien évidemment au thème de votre blog.

Pensez bien à séparer les mots de votre nom de domaine avec des tirets s’il en contient plusieurs. Le but est que vos potentiels visiteurs arrivent à lire l’adresse de votre blog en une fraction de seconde.

Et il est plus facile de lire vacances-en-folie.com que vacancesenfolie.com.

1.02 – Choix de votre hébergement

C’est LA vraie première action concrète la plus importante. Même si on vous dit le contraire.

Et c’est à faire avant tout le reste, bien entendu.

Je ne vous recommande qu’un seul prestataire : Infomaniak.com

Ce sont les meilleurs, de loin, et à tous les points de vue. 90 € la première année. 120 € les années suivantes. N’économisez pas sur ce poste. Il est incompressible.

60 Go d’espace disque. Trafic mensuel illimité. SAV réactif. Très stables. Vous n’aurez jamais aucun souci avec Infomaniak, même si vous devenez très connu et très visité.

En choisissant cet hébergeur en particulier, vous vous assurez des jours tranquilles pour la suite. Quand on a déjà des milliers de choses à gérer, ne pas se préoccuper de cette partie est VRAIMENT appréciable.

Bref, allez chez eux les yeux fermés.

Vous n’avez pas 90 € à mettre dans un hébergement ? Renoncez à créer un blog. Vous l’arrêterez bien avant la fin de cette année, c’est garanti.

Note importante : Je ne touche pas un cent si vous choisissez Infomaniak, alors vous pouvez avoir une foi aveugle en ce conseil. Ceux qui vous recommandent 1&1 ne peuvent pas en dire autant.

1.03 – Installation des outils nécessaires

Vous aurez besoin de maitriser 3 outils indispensables pour faire du blogging :

  • FileZilla (Logiciel de FTP qui vous permet de transférer des fichiers de votre ordinateur vers votre hébergement Internet)
  • Notepad++ (Logiciel simple pour écrire ou modifier des pages web ou des textes)
  • 7Zip (logiciel pour compresser ou décompresser des fichiers ZIP)

Cliquez sur chaque nom de logiciel pour le télécharger.

1.04 – Installation de votre blog WordPress

Il faut télécharger la dernière version de WordPress en français, qui se trouve exclusivement sur cette page (actuellement il s’agit de la version 3.3.1).

Suivez les instructions qui se trouvent sur cette même page à la rubrique “Installation”.

1.05 – Configuration de votre blog

Une fois installé, vous devez configurer votre blog en cochant les bonnes options et en installant les bons plugins.

Il existe des plugins indispensables que vous devez installer directement à partir du menu : Extension > Ajouter

En voici la liste :

Indispensables

Et voici une liste des plugins que je vous recommande d’installer pour une activité spécifique de blogging dans le but d’en faire une activité rémunérée :

Inscriptions

  • Cforms (Création illimitée de formulaires). Procédure vidéo à venir. Voici par contre une vidéo pour rajouter un formulaire sur votre blog sans plugin.
  • AJAX Login (Pour que vos lecteurs deviennent membres de votre blog)
  • AWeber Registration Integration (Pour inscrire les lecteurs sur votre blog ET dans Aweber). Procédure vidéo d’installation 
  • WP-Private (Vous permet de réserver certains de vos articles à vos membres). Procédure d’installation

Commentaires

Articles / Navigation

Partage / Réseaux sociaux

  • Sharebar (Permet de rajouter des icônes de partage sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi le faire sans installer de plugin). Procédure vidéo d’explication

Il y en a d’autres qui existent, mais ceux-là suffisent pour démarrer.

IMPORTANT : Copiez le nom de chaque plugin dans la case qui se trouve juste à côté du bouton “Chercher parmi les extensions” dans votre tableau de bord.

Normalement, il arrive en premier dans la liste. Installez-le à partir de là-bas.

1.06 – Choix du design de votre blog

Vous allez devoir choisir un thème graphique pour votre blog. 

Il existe pas mal de thèmes gratuits en Français qui peuvent être installés. A vous de choisir.

Je vous recommande instamment un thème à deux colonnes. Comme celui de ce blog.

C’est en effet le style de thème qui est le plus lisible et le plus efficace pour ce que vous voulez faire.

Voici quelques adresses où vous pourrez en trouver en français (exclusivement en 2 colonnes) :

Samedi prochain, je vous ferai une vidéo qui vous présentera quelques thèmes et la manière de les installer.

Précisions importantes

Etape suivante

Demain, nous verrons l’étape suivante consacrée au contenu de votre blog.

Il serait logique de préparer son contenu avant, pour être honnête.

Mais je sais par expérience que lorsqu’on commence par “préparer” un projet sans agir réellement, alors on n’arrive jamais à l’étape 2.

Là, au moins, avec cette étape 1, vous agissez. Donc quand vous êtes arrivé à la fin, votre blog est en ligne et opérationnel. Il ne vous reste plus qu’à l’organiser et à le remplir.

Plugins

IMPORTANT : Merci de ne pas me proposer d’autres plugins que ceux que je viens d’énumérer.

Je suis conscient qu’il existe des centaines de milliers de plugins tous plus géniaux les uns que les autres, mais le but de cet article est justement de simplifier au maximum les opérations.

La liste que j’ai indiquée ici est largement suffisante et exhaustive pour bien démarrer.

Ne vous dispersez pas. Commencez par installer ces plugins-là, et ensuite seulement, quand vous aurez démarré, vous pourrez affiner : En enlever quelques uns qui ne vous concernent pas, en remplacer d’autres, et pourquoi pas en rajouter.

Pour l’heure, le but est de démarrer.

Si vous avez des questions sur cette première étape n’hésitez pas.

[/protected]

Une formation vidéo au référencement avec WordPress

 uand on a un blog, la partie référencement est généralement la plus fastidieuse et la plus longue à mettre en place.

Vous connaissez mon relatif désintérêt pour ce domaine, aussi n’ai-je pas vraiment les compétences (ni l’envie) de vous faire de bonnes vidéos sur le référencement.

Heureusement, certaines personnes sont bien plus calées que moi dans ce domaine, aussi vais-je, le temps de quelques samedis, passer la parole à une personne qui maîtrise bien le sujet.

Il s’agit de Bastien, du blog VideoNoob.fr.

Il a fait une série de plusieurs vidéos pour expliquer les différentes étapes à respecter et à suivre pour que votre blog soit bien référencé naturellement dans les moteurs de recherche.

Ce qui est sympa, c’est qu’il aborde tout ça depuis le début, ce qui fait que si vous vous êtes toujours demandé comment faire les choses correctement de A à Z en matière de référencement, alors ces vidéos sont là pour ça.

Je vous propose donc de suivre les 3 premières vidéos de sa mini-formation aujourd’hui :

Vidéo n°1 – Introduction au référencement

Une vidéo pour parler un peu de tout ce qu’il faut prévoir de faire quand on veut s’occuper du référencement de son blog :

Vidéo n°2 – Faire l’état des lieux de votre blog

Ici, il passe en revue les différents points à vérifier d’ores et déjà sur votre blog pour favoriser son référencement :

Vidéo n°3 – Installer Google Analytics sur votre blog

Et pour finir aujourd’hui, vous découvrirez ici comment installer et suivre le script qui va vous donner toutes les infos nécessaires au bon suivi de votre blog en matière de référencement et donc de visites :

Nous verrons la suite samedi prochain.

J’en profiterai pour faire une sorte de rappel de tous les articles qui traitent de référencement sur ce blog.

D’ici là, passez un excellent week end, sous la neige en ce qui me concerne ;)

La méthode de copywriting la plus simple pour trouver des slogans qui cartonnent

 logans, accroches, titres… Cette méthode fonctionne pour n’importe lequel des 3.

J’ai été le témoin d’un exemple encore hier :

Je me baladais dans un hypermarché, quand je tombe sur une sorte de calicot au beau milieu du rayon animaux.

Dessus, un chat. Le chat “Félix”, vous connaissez ?

Et en travers un slogan. Qui m’en rappelle fortement un autre :

“Yes we cat !”

Tenez… J’ai pris une photo du minet en question :

yes-we-cat

Et là je me suis dis : Pas mal.

Notez le clin d’œil à la phrase “leitmotiv” de Barack Obama lors de son élection à la présidence des USA.

C’est dans l’air du temps en plus !

Ca me fait penser à une bonne vieille technique de copywriting pour attirer l’attention : Prendre quelque chose qui marche – ou qui a marqué les esprits – et le revisiter.

Idéal quand on cherche des slogans ou des accroches.

Dans le cas précis de ce calicot, il est clairement là pour attirer l’attention. On ne peut s’empêcher de sourire. De le montrer.

Objectif atteint.

Vous pouvez reprendre cette technique à votre propre compte. Voici comment procéder :

Partez sur de l’existant, déformez et adaptez

En fait, quand on regarde bien, rares sont les slogans qui n’ont pas été copiés à partir d’autres formules.

Même les grandes marques s’y collent. Pourquoi pas vous ?

Pour cela, vous n’avez qu’à vous servir dans la liste infinie de ce qui existe déjà.

Utilisez par exemple des expressions ou des slogans qui ont marqué votre jeunesse.

Ou encore :

  • Des sujets de mails qui vous donnent envie d’ouvrir le mail.
  • Des dictons, proverbes ou citations qui vous font réfléchir.
  • Des accroches ou des titres rencontrés ici ou là, au détour d’un surf sur Internet, et qui vous interpellent.
  • Certains slogans vus sur des panneaux dans la rue
  • Des pubs sympas vues dans des magazines ou des journaux
  • Les phrases qui apparaissent à la fin des vidéos promotionnelles ou inspirantes

Un exemple ?

Rappelez-vous de la vidéo que je vous avais mise pour Noël dernier sur ce blog.

A la fin, 3 mots. Les aviez-vous notés ?

“You can shine”

Littéralement, ça veut dire “Vous pouvez briller”.

C’est une phrase qui peut être reprise de multiples façons :

  • Vous pouvez enchanter…
  • Vous pouvez gagner…
  • You can win…
  • Vous pouvez écrire…
  • Vous pouvez fasciner…
  • Vous pouvez le faire…

C’est illimité. A vous de trouver l’expression qui s’adaptera le mieux à votre activité, à votre site web ou à votre produit.

Il vous suffira simplement de modifier un ou plusieurs mots, ou bien d’échanger certains mots entre eux. Ou même seulement des lettres.

Comme dans l’exemple de “Yes we cat ! ”.

Même si cela ne veut rien dire à proprement parler, on peut noter la subtilité. Et quand on regarde bien, il n’y a qu’une seule lettre de changée par rapport à l’original.

Et pour vous aider, voici l’astuce suprême :

Ayez un stock énorme et permanent de slogans en réserve

La réalisation d’un slogan ou d’une accroche qui “en jette” passe par de multiples étapes créatives.

Ca peut surgir d’un coup. Une idée qui apparait après la lecture d’une phrase. Ou de quelques mots.

Et donc, afin d’être parfaitement efficace, il est INDISPENSABLE que vous vous constituiez au fil du temps un stock abondant de phrases ou d’accroches qui vous serviront de base de travail.

Faites-le en permanence.

Utilisez un carnet, un classeur, un fichier informatique. Ou les 3 ensemble.

Et notez les phrases qui vous interpellent. Prenez une photo si vous ne pouvez pas écrire (comme je l’ai fait avec le calicot que j’ai vu hier et qui sert à illustrer cet article).

Plus vous aurez de phrases en stock, et plus facile il sera pour vous de créer des slogans originaux à partir d’anciens.

Personnellement, j’en ai des milliers. Et j’en rajoute des dizaines par semaine.

Ce qui fait que lorsque je cherche un slogan ou une accroche, je vais faire mon marché parmi mon stock de phrases, qui me servent de “démarreur”.

C’est très très rapide. Et très efficace. Tellement mieux que de tout inventer à l’emporte-pièce.

A vous de jouer

La constitution d’une bibliothèque de phrases ou de slogans devrait être la priorité de toute personne qui vend un produit sur Internet ou qui possède un site web.

Parce qu’on a besoin de titres, d’accroches et de slogans très fréquemment. Qu’il s’agisse de titrer un article, une page de vente ou même un produit dans une boutique.

Et pour vous faciliter la vie, vous pouvez également “préparer” certaines de vos phrases pour n’en garder que le squelette.

C’est ce que j’ai fait par exemple avec le générateur d’accroches présent sur ce site.

J’ai repris des phrases, et j’ai éliminé certains mots qui peuvent être adaptés en fonction de l’activité.

Vous pouvez faire pareil avec toutes les phrases que vous avez.

Vous n’imaginez pas le temps infini que ça vous fera gagner quand arrivera le moment de chercher un titre, une accroche ou un slogan.

Comment configurer WordPress SEO de Yoast pour en tirer vraiment parti

 ujourd’hui, j’accueille Kristof Maret, de l’agence Référencement PME à Montréal, qui nous parle des réglages de base à effectuer sur le plugin SEO de Yoast pour WordPress.

WordPress est une plateforme bien codée prête pour le référencement, pourtant ses templates sont plus ou moins « lourds » et sa configuration ainsi que celles de vos plugins vont faire la différence en pesant sur l’optimisation générale de votre blog.

Intervenu sur deux articles qui traitaient de près ou de loin de Yoast et de référencement, Yvon m’a invité à publier un texte à propos du SEO avec pour seule contrainte « des réglages que l’on n’aurait à faire qu’une fois »

referencement-facile

J’ai hésité entre les options de configuration propres et simples de WordPress SEO de Yoast, le plugin SEO aux multiples fonctions, et les paramétrages SEO de WordPress – incluant ses plugins orientés référencement.

Complémentaires, les deux sont finalement publiés simultanément sur chacun de nos sites.

Bien que son vrai nom soit WordPress SEO et que Yoast soit le nom de l’éditeur, j’utiliserai parfois Yoast pour décrire le plugin.

Voyons un à un les paramètres de réglage de ce « Couteau Suisse » du SEO.

menu-Yoast

Panneau général

Désactivez la date dans l’affichage de l’extrait, elle mobilise de précieux caractères dans le « snippet », gardez-les plutôt pour votre texte d’accroche.

Cochez « utiliser la balise Keyword » même si elle ne sert à rien gardez-la, c’est une question de principe.

Panneau Titre

Fonction moyennement utile sauf pour la page d’accueil.

Ici, vous pouvez entrer des modèles de titres et des modèles de descriptions pour chaque type de page de votre site Internet, ceux–ci viendront combler votre omission si vous oubliez de renseigner ces balises lors de la publication d’un post.

Cela peut arriver à tout le monde.

Renseignez : Accueil, Yoast prend la main sur les autres réglages de votre blog (vérifiez)

Laissez en blanc Post et page et forcez-vous à remplir votre balise à chaque article, chaque page et chaque catégorie.

Puis ne renseignez que les types de pages que vous ne désindexez pas.

Abuser de cette fonction produirait des titres et descriptions similaires, redondants, très mauvais pour votre SEO.

Indexation

Ici, le choix divise la communauté des webmasters et des référenceurs et vous choisirez votre camp.

Laisser indexer toutes les pages agrégées par les différents paramètres d’un blog peut entraîner un grand nombre de publications du même article avec des URL différentes.

Par exemple pour ce blog, une recherche qui fait ressortir 7 fois le même article sous des URL différentes :

Rech-yvon

Si votre blog attribue la balise canonique à l’article original, Google est capable de voir que ce texte est mécaniquement dupliqué. Apprécie-t-il pour autant cette multiplication du même contenu qu’il indexe « pour rien » ?

Difficile à affirmer de façon tranchée. Par prudence, je recommande de désindexer :

  • les pages « archive »
  • les pages « auteur »
  • les pages « recherche »
  • les pages « date »
  • les pages « Tags»

Je soigne en revanche les pages catégories parce qu’elles peuvent être 100% différentes de votre contenu d’article.

Mais ne jamais associer plus de 2 catégories à un même article.

Pour cela vous devez faire l’effort de rédiger « l’extrait », un résumé très court dans le champ prévu à cet effet. (En général tout en bas de la page d’édition des articles)

Le blog et les catégories affichent alors l’extrait plutôt que les premiers mots de l’article, ce qui édite un contenu différent. Vous pourrez même rendre vos extraits très accrocheurs grâce aux conseils d’Yvon et gagner du lectorat.

Cette recommandation est applicable aux Tags si on désindexe les catégories en contrepartie et si l’on garde la maitrise du nombre de mots clés associés à un article…

C’est donc l’un ou l’autre.

S’il est probable que ce contenu dupliqué interne ne pénalise pas directement la visibilité de votre article, on peut se poser la question pour ce qui concerne votre « quality rank ». Personnellement, dans le doute je bride.

Vous cocherez donc les options en fonction de votre feeling.

J’ajoute que je considère les tags très utiles à « l’expérience de navigation », à l’ergonomie du site plutôt qu’à l’optimisation SEO… mais cela se discute

Sitemap

Si vous cochez la première case, WordPress SEO de Yoast génère automatiquement un sitemap XML , l’actualise et le soumet à Google et à Bing à chaque ajout de contenu.

Il suffit de cocher que vous voulez notifier Yahoo et Ask .

Yahoo ayant intégré Bing et Ask ayant lâché la fonction de moteur de recherche proprement dite, vous pouvez ou non cocher ces cases , comme dit l’autre « ça ne mange pas de pain »

Permalien

Page délicate et technique, si vous comprenez ces options, jouez avec, sinon passez votre chemin, la seule que je vous recommande est l’ajout de barre oblique au bout de vos url afin de les fermer, c’est plus propre et plus lisible pour les moteurs.

Liens internes

Activez le fil d’Ariane si vous avez une structure verticale (catégories d’articles et pages parents)

Sinon cela n’apporte rien.

Choisissez votre séparateur (recommandé : le slash “/” ).

Choisissez un texte d’ancrage pour votre page d’accueil. Faites le bon choix. On doit comprendre que c’est la page d’accueil mais on peut glisser un mot clé important.

Ce mot renforcera un peu votre page d’accueil.

Vous pouvez travailler les intitulés (en fait les ancres) de chaque catégorie de page avec précision, Yoast utilise pour cela le mot « préfixe »

  • Préfixe du fil : c’est un texte d’introduction simple et non un hyperlien du type = « Vous vous trouvez sur »
  • Préfixe des archives : c’est une ancre qui prend la place du mot archive dans le fil d’Ariane Exemple « les articles de MOT CLÉ»
  • Préfixe des recherches : c’est une ancre à la place du mot search « recherches sur MOT CLÉ »
  • Idem pour votre 404

Vous choisirez la taxonomie par catégorie… si vous m’avez suivi jusque là.

Et vous cocherez les deux cases :

  • Mettre en gras
  • Essayez de l’ajouter automatiquement

Si votre thème n’accepte pas le plugin, il vous faudra passer par la méthode manuelle expliquée en bas de la page.

Fil RSS

Deux champs pour introduire et conclure vos fils RSS.

Et la capacité de créer des fils qui suivront le blog, les articles d’un auteur en particulier et des choix d’ancres très sympas.

Importation

Cette cerise sur le gâteau de Yoast permet d’importer le contenu de vos balises Meta, vos fils RSS et vos fils d’Ariane.

Voici comment procéder :

  • Installez SEO WordPress de Yoast.
  • Importez le contenu concerné en fonction de votre ancien plugin en cochant la case idoine.
  • Vérifiez que tout est présent et pas en double.
  • Cochez maintenant la case « supprimer les données après importation ».

Vous êtes content de vos réglages ? Alors faites-en une sauvegarde en les important pour un futur site ou en cas de crash serveur (fonction exportation)…

Yoast génère un fichier que vous pourrez importer depuis le même panneau.

Éditez les fichiers

Si vous n’avez jamais entendu parler de htaccess et de redirection, ne vous aventurez pas à modifier la moindre virgule de ce fichier, votre site serait « down » à la moindre micro modification non adéquate.

Je trouve d’ailleurs un peu fou de mettre à disposition ce fichier sensible auquel on accède habituellement via le FTP…ou un plugin spécifique.

Pour conclure

Le tour des fonctions offertes par ce tout-en-un du SEO pour WordPress est bouclé, certains réglages dépendent de vos choix.

Il n’y pas de configuration parfaite, il n’y a que des options à prendre ou non.

Au-delà de ces conseils, n’oubliez pas à chaque publication de soigner votre balise « Title » et votre « Méta description ».

En espérant être utile à deux ou trois d’entre vous.

Kristof Maret est consultant en référencement à Montréal, venu au référencement via la rédaction optimisée « moteur de recherche »,  c’est un  inconditionnel de WordPress et un grand fan de Copywriting pratique qu’il lit par pur intérêt intellectuel. Ses compétences vont de l’installation de WP aux campagnes de backlink en passant par la rédaction web optimisée pour les moteurs de recherche.

Procédure vidéo : Créer un avatar Internet sympa

 ertains (et certaines) n’aiment pas montrer leur tête sur Internet.

Donc pas de photo disponible – ou alors une photo qui ne nous plait pas – et une sérieuse difficulté pour s’exporter sur les forums ou sur les blogs.

Qu’à cela ne tienne.

Je vous propose de vous créer votre avatar Internet personnalisé, qui vous ressemblera comme deux gouttes d’eau, tout en n’étant pas vous !

C’est la solution à tous les problèmes de timidité.

Un site Internet sympa qui se nomme FaceYourManga.com vous permet de faire ça très facilement.

Voyez par exemple le style d’avatar qu’on peut créer :

fond-avatar

Dans la vidéo ci-dessous, je vous explique donc comment procéder pour vous créer votre avatar en quelques minutes sur ce site, tout en vous éclatant comme un petit fou :

Une fois que vous aurez créé votre avatar, profitez-en pour suivre la procédure de rajout de votre photo à côté de vos commentaires qui se trouve ici.

Vous l’aurez compris, mettez “avatar” à la place de “photo”, et hop… le tour est joué.

Comme je le disais dans la vidéo, c’est plus ludique que professionnel, mais malgré tout, vu la puissance du logiciel qu’ils utilisent et toutes les possibilités qui existent en matière de création de visages, vous pouvez arriver à créer quelque chose de très ressemblant.

Bon week-end, et éclatez-vous bien !