C’est par là que tout commence…

Une fois que vous avez vendu votre produit, il ne vous reste plus qu’à le livrer. Je vous en parlais hier.

En général, la livraison d’un produit numérique se passe bien pour la majorité des clients. Par contre, il y en a toujours pour qui ce n’est pas le cas.

L’email que vous avez envoyé n’a pas abouti, ou a fini en spam… La personne n’a pas compris ce que vous lui disiez… Ou alors ça ne fonctionne pas pour lui…

Les raisons pour lesquelles un client peut ne pas avoir accès au produit qu’il a acheté sont multiples.

Il y a quelques années, on avait un seul système d’exploitation, un seul navigateur, une seule connexion, et on n’avait pas un ou deux milliards de mails qui s’échangeaient toutes les heures…

En résumé, la modernité a apporté de la rapidité et de la facilité d’accès, mais impose également un processus de suivi drastique pour éviter les problèmes.

En effet, en fonction de la niche dans laquelle vous êtes et de la confiance que votre client a en vous, ça peut très vite dégénérer, et vous pouvez vous faire traiter d’escroc sur les réseaux assez vite quand cela ne va pas plus loin…

Et pour éviter cela, il faut communiquer !

La communication après-vente

Voici la technique que j’utilise pour être certain que mes clients aient bien réussi à avoir ce qu’ils ont commandé : je leur demande.

Vous avez forcément un auto-répondeur dans lequel votre client s’inscrit juste après votre achat (de manière automatique bien sûr).

Je mets toujours cette liste en double opt-in, et sous le lien de confirmation, je donne l’accès à la page de téléchargement (ou à la porte d’entrée de la formation). C’est le mail 0.

Ensuite, je crée un autre mail (celui qui est envoyé une fois que la personne a cliqué sur le lien de confirmation) et je le fais partir 40mn plus tard.

Le sujet de ce mail est toujours le même :

Avez-vous bien pu télécharger et consulter [Le nom du produit] ?

A l’intérieur du mail :

  • je leur repose la question,
  • je leur redonne le lien d’accès,
  • et je leur explique quoi faire en premier une fois qu’ils ont le produit entre les mains…

Et j’envoie toujours ce mail avec une adresse différente de celle qui a envoyé le mail automatique juste après la commande.

Cela permet au client de se sentir considéré et suivi, et cela lui donne un lien de secours pour son produit, ce qui évite un maximum les soucis.

Il m’a fallu du temps pour réaliser ce système bien huilé et vous seriez surpris du nombre de réponse à ce deuxième mail que je reçois pour dire merci, demander des infos en plus, confirmer que c’est OK, etc. J’en ai même qui m’envoient des témoignages…

C’est donc le tout premier mail que vous devez envoyer après la vente.

Il y a en a 3 autres à rajouter. On poursuit demain…

Précédent

Et après ?

Suivant

Echanges…

  1. On reconnait la patte d’Yvon. Là où certains se satisfont d’encaisser, Yvon s’inquiète auprès des clients quant à la bonne réception.Si ça ce n’est pas de la fidélisation !
    En attendant la suite ….

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén