RSS FB
 

C’est l’heure de manger les enfants…

11 août

 a donne faim, ça, non ?

Et comme ça : “C’est l’heure de manger, les enfants...” ?

Ha oui, là, tout de suite, c’est bien mieux.

On dirait pas comme ça, mais une simple virgule peut changer totalement le sens d’une phrase.

Et le faire passer de ça :

ogre-manger

...à ça :

Dinner time with brother and sister isolated

Vous comprendrez alors pourquoi la ponctuation est très importante quand on écrit.

Que véhiculent vos textes ?

Dans un article de blog, c’est fou le nombre de phrases que je peux lire qui sont mal ponctuées.

Je ne sais pas si cela gêne beaucoup de personnes, mais en ce qui me concerne, les phrases que je lis, je les “entends” dans ma tête. Donc quand je lis des trucs du genre :

Les dernières personnes, que nous avons rencontrées dans le métro étaient sympas.

Je suis obligé de m’arrêter et de relire la phrase, parce que quelque chose ne va pas.

Et un article qui est truffé de ce genre de “boulette” me fatigue au plus haut point.

Et je ne parle même pas des pages de vente qui sont censées me faire acheter quelque chose.

Bref, vous l’aurez compris, soignez votre ponctuation. C’est ce qui donne un sens à vos phrases. Et si votre objectif est de faire que vos textes provoquent les bonnes émotions chez vos lecteurs, ceci est très important.

Par exemple

D’ailleurs, à titre d’exemple voici le texte d’un testament écrit par un mourant qui n’a pas eu le temps de le ponctuer (Source : Club Positif) :

“Je laisse mes biens à ma sœur non à mon neveu jamais sera payé le compte du tailleur rien aux pauvres”

Vous mettriez quoi vous comme ponctuation ?

 

Vous trouvez cet article sympa ? Parlez-en à vos amis (merci) :

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

 



Celui d'avant ou celui d'après ? Choisissez :

Envie de lire l'article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l'article qui vient juste avant ? Cliquez ici :



Voici d'autres articles avec un sujet similaire :

Crédit photos : © Fotolia.com



Juste au cas où...

Je suis pour des articles sans aucune faute d'orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m'envoyant un mail à yvon(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés.
Je corrigerai tout ça au plus vite. Merci BEAUCOUP d'avance !

38 commentaires

Posté dans Langage

 

Tags: , ,

Vous pouvez réagir à cet article ici :

IMPORTANT : Si vous avez un blog, indiquez son adresse dans "Votre site Internet" afin que les visiteurs puissent venir voir ce que vous faites.

 

 

 

 

 



 

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

 

 

  1. Clément

    28 juin 2013 at 10 h 32 min

    Salut Yvon,

    On rencontre de drôles de ponctuation dans certaines phrases.

    L’exemple que tu cites, je l’ai déjà croisé dans plusieurs articles, et pas toujours sur le même site. Mais peut être qu’il existe une, école de, casseur de phrase méconnue :hin:

    Pour la phrase, je dirais :

    “Je laisse mes biens, à ma sœur non, à mon neveu jamais, sera payé le compte du tailleur, rien aux pauvres”

    Parce que « jamais sera payé le compte du tailleur », j’ai un peu des doutes.

    Bref, ce mec est un peu un crevard :hin:

    Bonne journée

    Clément

    PS : As-tu vu le commentaire que je t’ai laissé à propos ma page de vente ?

     
    • Yvon

      28 juin 2013 at 10 h 59 min

      Salut Clément,

      Bon OK, donc tu es le tailleur. :hin:
      Tu écrirais une phrase comme ça toi ??

      Merci d’avoir essayé en tout cas :super:

      Bonne journée

      Yvon

       
      • Clément

        28 juin 2013 at 12 h 03 min

        Ou là… Je sais pas pourquoi mais quand j’ai lu ponctuation, mon cerveau a compris virgule mais à oublié les points :hin:

        Le pire c’est que quand le lisais la phrase dans ma tête, je faisais des arrêts devant « non » et « jamais »…

        Effectivement, la structure « sujet + non, jamais, rien » aurait du mettre la puce à l’oreille.

        Mais quand même… Qui écrirait des phrases comme ça aujourd’hui ?? :hin:

        A ce propos, tu arrives à entendre les phrases dans ta tête tout en étant un lecteur rapide ?

         
  2. Jean-Pascal

    28 juin 2013 at 10 h 48 min

    Bonjour Yvon,

    Personnellement je préférerai la version qui donne aux pauvres, je ne peux lutter contre mes aspirations sociales!

    Je laisse mes biens à ma sœur , non . À mon neveu, Jamais. Sera payé le compte du tailleur, rien. Aux pauvres.

    Mais le tailleur a travaillé et tout travail mérite salaire donc : Sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres.

    Donc je déshérite la soeur et le neveu, mais, quelques déplacements de points et de virgules, et d’autres pourront leur attribuer sans mal l’héritage.

    Désormais, je jure de faire attention à ma ponctuation pour tout contrôler du devenir de mes pensées !

    A bientôt,

    Jean-Pascal

     
    • Yvon

      28 juin 2013 at 11 h 01 min

      Hello Jean Pascal

      Hé oui en effet, la ponctuation de ce texte est variable en fonction de qui la pose ;)

      Merci pour ton intervention.

      Et bonne journée

      Yvon

       
  3. Elisabeth

    28 juin 2013 at 10 h 58 min

    Bonjour Yvon

    Tu as bien raison de mettre le doigt sur ce problème de ponctuation.

    Comme tu le fais remarquer, une ponctuation mal placée peut complètement changer le sens d’une phrase.

    Dans certains cas, cela peut être anodin et sans conséquence grave. Mais quand ce sont de futurs ingénieurs ou de futurs médecins par exemple qui font des rapports, les conséquences peuvent être très graves.

    Cela peut conduire à « mort d’homme » : exemple d’un futur ingénieur « Ponts et chaussées » dont les rapports sont « touffus » suite à une non maîtrise de la ponctuation ; exemple d’une notice technique d’un appareil complexe dans le milieu hospitalier, notice dont les instructions peuvent être mal comprises suite à des « erreurs » de ponctuation etc….

    Pour ce qui est de la phrase donnée en exemple dans l’article, il est vrai que c’est un exemple assez extrême mais j’appelle cela du « charabia ». J’ai l’expérience de la correction de rapports d’étudiant et ce qui est vraiment pénible, c’est qu’il m’arrive souvent de devoir relire une phrase plusieurs fois pour la comprendre, suite à un déficit de ponctuations ou à une mauvaise utilisation de la virgule et du point-virgule.

    Comme je dis toujours, ce n’est pas au lecteur d’un texte, de se « creuser les méninges » pour comprendre ce que le rédacteur a voulu dire, mais c’est au rédacteur de se « fatiguer » pour rédiger un texte clair et compréhensible. Evidemment, cela prend du temps !

    Et concernant les blogueurs dont les articles sont mal écrits et bourrés de fautes, personnellement, je ne leur achète jamais le moindre produit !

    Si je paye, je veux un français impeccable !

     
    • Yvon

      28 juin 2013 at 11 h 42 min

      Bonjour Elisabeth

      Concernant ce que tu dis à propos de certains rapports qui pourraient être mal interprétés, tu as hélas raison. Pour autant, on n’en est pas là, nous autres simples copywriters et blogueurs :hin:

      Concernant la phrase de cet article par contre, une fois la ponctuation adéquate bien placée, ce n’est plus du charabia. Et c’est bien le but. :)

      Bonne journée

      Yvon

       
    • Michel de Changer Gagner

      5 juillet 2013 at 21 h 32 min

      Bonjour !

      Il est clair que les textes pour le copywriting doivent être clairs et concis, mais c’est vrai dans d’autres domaines.

      Prenons le cas de l’informatique et des spécifications ou expressions de besoins. S’exprimer en anglais ou en français rend parfois les choses ambigües. Il faut se rapprocher d’un langage mathématique.

      L’absence ou la mauvaise position de la ponctuation est parfois non voulue, comme dans le cas des devoirs d’étudiants.
      Parfois cela est fait exprès, comme Milton Erickson le faisait.

      En effet, mal placer une ponctuation obliger celui qui écoute ou lit à se poser la question de la signification.
      Cela occupe son conscient. Pendant ce temps l’orateur s’adresse à son inconscient. Très efficace.

       
  4. Madeleine

    28 juin 2013 at 11 h 47 min

    Hello Yvon,

    OUILLE OUILLE OUILLE …

    Mai q’uel sue jet tu traîtes au jour d’huit …

    Tu nous avais habitué à faire attention aux photes d’ortographe. La ponctuation sait bien plu compliquer :evil:

    Et je dois reconnaître que si j’ai réussi à soigner ma manière d’écrire, je suis toujours en guerre quand à savoir où mettre mes ponctuations.

    Je connais la petite phrase proposée par le club positif. Je dois dire aussi que la ponctuation, ce n’est pas quelque chose qui m’arrête lorsque je lis un texte.
    Pour moi, c’est un peu du chinois, alors je cherche une manière d’écrire qui me pose moins de problèmes.

    Ainsi ton exemple pourrait, de mon côté, donner cela :

    Je laisse mes biens :
    – à ma sœur
    – à mon tailleur
    Je ne donne rien à mon neveu
    Mes biens ne doivent pas être partagés pour les pauvres »

    Oui, je sais, c’est un peu tiré par les cheveux mais au moins c’est bien plus clair.

    Si tu as un bon support pour apprendre comment et quand mettre la bonne ponctuation, ce serait sympa de le proposer.
    Quand je dis « bon support » , je veux dire, facile à comprendre.

    Toute bonne journée à toi.
    A bientôt.
    Madeleine

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 10 min

      Bonjour Madeleine

      Merci pour ta proposition.

      Tu as changé le texte, hein ! :hin:

      Rajouter quelques majuscules par-ci par-là, ok, mais de là à changer le texte en entier pour le rendre plus compréhensible… C’est un mourant que diable !! :D

      Bonne journée

      Yvon

      PS : Pour ton lien, Nancy ci-dessous en a mis un excellent !!

       
  5. mira du blog renovation

    28 juin 2013 at 11 h 48 min

    Excellent, j’ai vu le mail arriver- je n’ai pas le temps aujourd’hui, j’allais le laisser de côté pour le lire demain- et puis je me suis dit… il y a qqch qui ne va pas dans ce titre..; Du coup, j’ai ouvert le message et me voilà en train d’écrire un commentaire sur l’article- comme quoi cette technique marche bien!
    Merci de m’avoir fait sortir de mon train train en tout cas!

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 12 min

      Bonjour Mira

      Oui ce genre de titre attire un peu il est vrai. J’adoore !

      Merci d’être passée, donc !

      Et bonne journée

      Yvon

       
  6. Helene@objectif-reussite

    28 juin 2013 at 13 h 33 min

    Bonjour Yvon,

    la ponctuation serait-elle la Reine et les mots le roi ?

    Complémentarité d’un beau couple pour la comphéhension d’écrits de qualité.

    Celà m’est déjà arrivé de ne plus comprendre ce que j’avais écrit faute d’une bonne ponctuation.

    Bel exercice supplémentaire à pratiquer sans modération.

    Là, tu as fait cours Yvon :hin:

    Très bonne journée,

    Hélène

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 13 min

      Coucou Hélène :)

      Là, tu as fait cours Yvon

      Tu veux dire « court », non ?? :D

      Bonne journée

      Yvon

       
  7. Noellitto

    28 juin 2013 at 16 h 59 min

    Bonjour Yvon,

    Quand j’ai lu « C’est l’heure de manger les enfants… » dans ma messagerie, ma première impulsion fut de crier « À table ! » :hin:

    Je rejoins ton avis, même si je suis loin d’être une flèche ! Je suis comme Madeleine, pas très douée quand il s’agit de savoir où placer une virgule, un point-virgule ou tout autre sorte de signe de ponctuation dans mes propres écrits …

    J’avais mis de côté, dans mes marque-pages, un site ludique qui pourra, peut-être, aider les « quiches » comme moi ;)

    Perso, je le trouve sympa :
    http://www.ccdmd.qc.ca/fr/exercices_interactifs/

    Je vais quand même tenter le coup avec ton petit exercice :

    “Je laisse mes biens à ma sœur non à mon neveu jamais sera payé le compte du tailleur rien aux pauvres”

    Ce qui donne pour moi :
    – « Je laisse mes biens à ma sœur, non à mon neveu, jamais !
    Sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. »

    Au suivant ! :-P

    Bonne journée,

    Nancy

     
    • Madeleine

      28 juin 2013 at 17 h 57 min

      Coucou Nancy,

      Merci pour le lien.
      Je suis allée y faire un tour. Je confirme, la ponctuation, c’est plus difficile que ça en a l’air.

      Bon week-end
      Madeleine

       
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 16 min

      Coucou Nancy

      Ca faisait longtemps. Si j’avais pu me douter qu’un simple titre d’article pouvait réveiller tes instincts d’ogresse, je m’y serais employé plus tôt :hin:

      J’ai éclaté de rire avec ton « A table ! ». Envoie moi une photo avec ton couteau et je remplacerai celle de cet article. :D

      Et merci beaucoup pour ton lien, c’est assez addictif comme jeu ;)

      Bonne journée

      Yvon

       
  8. Alexandra

    28 juin 2013 at 17 h 17 min

    Coucou Yvon,

    Cette phrase me laisse penser que le mourant ne sait pas encore ce qu’il veut exactement. Dans son dernier souffle, il essaye d’écrire ses dernières volontés.

    Ainsi cela donne :

    « Je laisse mes biens :
    A ma soeur ? Non
    A mon neveu ? Jamais
    Sera payé le compte du tailleur ? Rien…
    Aux pauvres ! »

    Suis-je dans le bon ? :red:

    Et sinon, je suis comme toi, ces fautes de ponctuation m’agacent également au plus haut point ;)

    Bon week-end,
    Alexandra

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 17 min

      Bonjour Alexandra

      Oui c’est en effet une des bonnes réponses (voir mon commentaire tout en bas de la page).

      Merci pour ta participation.

      Bonne journée

      Yvon

       
  9. Bernadette

    28 juin 2013 at 17 h 22 min

    Je vois cette phrase ainsi:
    “Je laisse mes biens à ma sœur. Non à mon neveu, jamais! Sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres”
    La virgule entre soeur et non est sans doute aussi possible, je pense que cela dépend de l’intensité avec laquelle cette phrase est prononcée.

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 19 min

      Bonjour Bernadette

      je pense que cela dépend de l’intensité avec laquelle cette phrase est prononcée

      En fait elle est écrite (pas prononcée). C’est justement la ponctuation qui permet de « prononcer » cette phrase dans sa tête avec la bonne intensité.

      D’où l’importance extrême de la ponctuation quand on veut réellement faire passer ses émotions à travers ses écrits.

      Bonne journée

      Yvon

       
  10. Hugo

    28 juin 2013 at 19 h 04 min

    C’est vrai que la ponctuation peut changer une phrase du tout au tout. Et on ne s’en rend pas forcément toujours compte ! C’est vraiment un bon article, surtout pour le thème abordé.

    Quant à la phrase :

    “Je laisse mes biens à ma sœur, non à mon neveu. Jamais ! Sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres”

    Cependant, même avec une ponctuation, cette phrase reste quelque peu bizarre. Les mots sont donc tout aussi important ! Mais bon, si c’est un mourant qui l’a écrit alors qu’il agonisait, je comprends qu’il n’est pas pris le temps de tout soigner.

    Au plaisir de te lire,
    Hugo.

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 22 min

      Bonjour Hugo

      Oui la phrase est un peu bizarre en fait, juste avec « sera payé le compte du tailleur », qui semble être du français d’avant.

      Et ton interprétation de la phrase lui donne les biens :)

      Bonne journée

      Yvon

       
  11. Florence

    28 juin 2013 at 19 h 51 min

    Salut Yvon,

    Tu ne seras pas surpris de savoir que je suis complètement d’accord avec toi sur l’importance de la ponctuation. La vérifier est d’ailleurs une grosse partie du travail lorsque je corrige des textes.

    Pour ta phrase, bien sûr, il n’y a pas de ponctuation juste. Plusieurs options sont possibles, selon ce que l’on veut faire dire aux mots. D’ailleurs, en voyant le titre de ton article, j’ai tout de suite compris où tu voulais en venir ;)

    Au hit-parade des erreurs de ponctuation, je crois que celle qui m’énerve le plus est celle qui consiste à placer une virgule entre le sujet et le verbe d’une phrase… Bien plus courant qu’on ne pourrait le penser !

    Au plaisir toujours renouvelé de te lire :)

    Florence

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 24 min

      Bonjour Florence

      Merci d’être passée par là.

      Tu as raison quand tu dis qu’on peut placer la ponctuation en fonction de ce que l’on veut faire dire aux mots.

      C’est pour cela que la ponctuation fait partie intégrante du texte que l’on soumet aux yeux de nos lecteurs.

      Quant aux virgules mal placées, il est vrai qu’on en voit de toutes les couleurs. A croire qu’ils ne se relisent pas.

      Bonne journée

      Yvon

       
  12. Andrée

    28 juin 2013 at 20 h 13 min

    C’est donc vrai!

    Il y a aussi cette phrase désormais célèbre (au Québec):

    « Qu’est-ce qu’on mange, maman? »

    Bien sûr, en « bon français » on ne peut confondre avec « qui est-ce qu’on mange », mais par chez nous, elle est bien bonne.
    (non, pas la maman, la blague!) :hin:

    Andrée

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 26 min

      Bonjour Andrée

      N’as-tu pas voulu écrire plutôt :

      « Quand est-ce qu’on mange maman ? » ??? :D

      Bonne journée

      Yvon

       
  13. Maurel Archange

    28 juin 2013 at 21 h 49 min

    Salut Yvon,

    J’étais près à manger des enfants, mais là je suis un peu déçu. Mais comme tu le dis, les ponctuations, c’est très important. Avec les ordinateurs, plus personnes n’y fait attention et moi en tout cas, j’ai oublié plein de règles de français.

    Je laisse mes biens à ma sœur, non à mon neveu, jamais. Sera payé le compte du tailleur, rien aux pauvres.

    Voici pour les ponctuations dans la phrase de tout à l’heure.
    Sur ce, je te souhaite une bonne soirée.

    Maurel Archange.

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 39 min

      Bonjour Maurel

      Merci pour ta participation. Une ponctuation, c’est aussi des points, des points d’exclamation, d’interrogations, des points-virgules, etc.

      La virgule était employée ici dans mon article comme support mais d’autres signes viennent souvent la supporter dans son travail de césure d’un texte.

      Bonne journée

      Yvon

       
  14. Robert

    29 juin 2013 at 18 h 35 min

    Vous marquez un point en soulignant l’importance de la virgule en ponctuation; en référencement naturel, elle permet d’abréger, n’est-ce pas !

    Trouvez-vous un abus du recours à la virgule dans ce discours !

    http://www.charles-de-gaulle.org/pages/l-homme/accueil/discours/pendant-la-guerre-1940-1946/appel-du-18-juin-1940.php 18 juin 1940

    La ponctuation ferait appel à l’affection, à l’émotion, au rythme, à la respiration de qui s’exprime.

    De Londres, quel copywriter ce Charles ! le meilleur DJ à l’époque, 60 ans avant l’acronyme !

    Ma contribution à :

    Je laisse mes biens à ma sœur non à mon neveu jamais sera payé le compte du tailleur rien aux pauvres”

    Je laisse mes biens à ma sœur. Non à mon neveu, jamais !

    Sera payé : le compte du tailleur.

    Rien aux pauvres.

    Pour clarifier les choses, il y a aussi les paragraphes. Je n’ai pas hésité à mettre à contribution. J’ai ajouté trois majuscules.

    Étant donné l’état du léguant, je mettrais un bémol au point d’exclamation par souci d’élégance.

    Point.

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 34 min

      Bonjour Robert

      Merci pour ton intervention et pour le lien.

      Il est vrai que le discours dont tu parles emploie beaucoup de virgules, et si on tend un peu l’oreille, alors on peut entendre les différentes modifications de la voix de celui qui le prononce.

      Il n’y a donc pas vraiment d’abus. Juste un texte qui se voulait actif. Comme tu dis, Charles de Gaulle était un grand copywriter et un grand orateur.

      Pour ton interprétation de la phrase, elle fait partie des bonnes réponses, effectivement. Concernant les majuscules et les paragraphes, ça reste anecdotique vu que ce texte est fictif. Dans la réalité, difficile de rajouter des paragraphes sur une feuille de papier :hin:

      Bonne journée

      Yvon

       
  15. samuel@entrepreneur d'internet

    30 juin 2013 at 9 h 16 min

    Salut Yvon,

    la ponctuation est importante dans un texte tout comme l’est l’orthographe ou la grammaire et encore la conjugaison des verbes.

    Parce que l’on peut avoir l’un et ne pas maitriser l’autre, cela reviendrais toujours à avoir une phrase incompréhensible.

    Pour ton exercice, voici ma proposition: « Je laisse mes biens, à ma sœur non, à mon neveu jamais, sera payé le compte du tailleur rien, aux pauvres » :red:

    Je pense que l’idée du mourant est de transmettre ces biens aux pauvres.

    Amicalement,
    Samuel

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 40 min

      Salut Samuel

      Je pense que c’est TON idée de transmettre les biens aux pauvres.

      On ne peut que ponctuer ce texte comme ça « nous » arrange. Ce que pensait le mourant, ça on ne peut que le supposer ;)

      Bonne journée

      Yvon

       
  16. Zéphyr

    30 juin 2013 at 21 h 16 min

    La ponctuation est importante, c’est un fait.

    Ça pourrait également valoir le coup d’évoquer l’accentuation des majuscules et des capitales, souvent négligées.

    On entend souvent le fameux : « Ce n’est pas la peine de mettre les accents sur les majuscules, ce n’est pas une faute etc. »

    Mais avec l’outil informatique de maintenant, ce n’est plus vrai.

    Ce site fait un peu le tour de la question :
    http://www.typomania.ch/typomania/accents.html

    Et celui-ci montre quelques cas extrêmes que l’on peut avoir si on n’apporte pas suffisamment de soin à l’accentuation :
    http://www.synec-doc.be/doc/accents2.htm

    Vous préférez manger des LARDONS SALES ou des LARDONS SALÉS ?

    Et un monument SINISTRE, ce n’est pas la même chose qu’un monument SINISTRÉ.

     
    • Yvon

      2 juillet 2013 at 8 h 44 min

      Bonjour Zéphir

      Oui tu as raison, on peut maintenant accentuer les majuscules.

      Cela dit, un mot a rarement l’occasion d’être en majuscules, en tout cas si on veut le comprendre.

      En effet, à l’exception de quelques mots disséminés ici et là, un mot en majuscules est bien moins facilement compris qu’un mot écrit en minuscules. Parce que toutes les majuscules ont la même hauteur, et il n’y a donc pas de reconnaissance visuelle du mot.

      Donc, il vaut mieux éviter d’écrire les mots en majuscules.
      Pour la première lettre, comme sur Être, par exemple, OK.

      Mais tes deux exemples ont rarement une bonne justification à paraître comme ça.

      Merci pour ton intervention, et bonne journée

      Yvon

       
  17. Yvon

    2 juillet 2013 at 8 h 07 min

    Bonjour à toutes et tous !

    Voici les bonnes réponses possible à mon petit problème :

    En fait, les différentes parties intéressées peuvent ponctuer ce texte de plusieurs manières différentes en fonction de leurs intérêts :

    La sœur :

    « Je laisse mes biens à ma sœur. Non à mon neveu. Jamais sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. »

    Le neveu :

    « Je laisse mes biens à ma sœur ? Non ! A mon neveu ! Jamais sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. »

    Le tailleur :

    « Je laisse mes biens à ma sœur ? Non ! A mon neveu ? Jamais. Sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. »

    Les pauvres :

    « Je laisse mes biens à ma sœur ? Non ! A mon neveu ? Jamais ! Sera payé le compte du tailleur ? Rien. Aux pauvres ! »

    Moralité : Ponctuez votre texte pour que ça serve VOS intérêts ou au moins la compréhension que VOUS voulez donner à votre texte.
    Sinon, les lecteurs ponctueront comme ça LES arrange. Histoire de
    respecter le vieil adage de copywriter : « Si quelque chose doit être compris de travers sur une page de vente, il le sera sans le moindre doute ! Alors soyez clair. »

    Personne n’a relevé mon piège : « Vous mettriez quoi vous comme ponctuation ? »… Il manquait 2 virgules dans cette phrase. Comme quoi ça ne doit pas déranger tant de monde que ça ! :hin:

    Bonne journée

    Yvon

     
    • David

      3 juillet 2013 at 9 h 17 min

      Ce commentaire termine, avec excellence, ton article.
      Merci Yvon pour cette magistrale leçon de ponctuation.

       
  18. tanned

    3 juillet 2013 at 22 h 43 min

    C’est sur que je tombe souvent sur des textes qui ont une ponctuation très « spéciale » ! Au final, ça ne donne même plus envie de continuer à lire l’article, et on passe au souvent en priant que les virgules soient bien placées !