2020 est déjà une année qu’on pourrait qualifier d’historique. Pendant 80 jours, la quasi totalité des commerces de proximité qui n’étaient pas alimentaires ont été fermés. Dans la majorité des pays du monde.

En quelques jours, tous les entrepreneurs sédentaires (salons de coiffure, d’esthétique, restaurants, agences de voyage, fleuristes, antiquaires, libraires, et des milliers d’autres…) n’ont plus eu aucun client.

On est en 2020, dans un monde où la technologie et la communication sont à un point d’avancement comme jamais ça n’a été le cas avant, et une simple cellule d’à peine quelques microns est venu bouleverser le paysage économique des petits commerçants comme rien ne l’avait fait auparavant.

On a compris, avec cette crise moderne sans précédent, qu’Internet était LA solution pour communiquer de la meilleure manière sur ses activités.

Réagir vite

Certains entrepreneurs ont compris le truc assez vite et ont modifié leurs façons de fonctionner, comme certains restaurateurs, pour proposer par exemple des plats à emporter.

A 250 mètres de chez moi, un resto qui fait des frites, des steaks et des poulets rôtis a créé une banderole de 2 mètres de haut et de 8 mètres de large, et l’a placardée sur la totalité de sa façade.

Il a écrit : « Ici, on livre dans un rayon de 2 kilomètres, de 11h à 23h »

C’est un endroit de grand passage, et d’où qu’on arrive, on voyait la pancarte. Ils ont été ouverts 7 jours sur 7 pendant le confinement, et quand je les ai vu il y a quelques jours, ils m’ont dit qu’ils avaient fait une année complète de chiffre d’affaires en moins de deux mois.

Idem pour une pizzeria du centre ville, qui a dû embaucher 4 personnes de plus pour tenir le coup des commandes en ligne et par téléphone. Ils disent qu’ils n’ont pas fait de si gros CA depuis 1997 qu’ils sont ouverts.

D’autres restaurateurs n’ont pas eu de tels records, mais ils se sont quand même adaptés.

Ils ont proposé de la vente à emporter, et ils n’ont eu qu’à joindre leurs clients un à un, par mail ou par SMS, afin de leur expliquer comment procéder.

D’autres auraient bien aimé le faire aussi. Le problème, c’est qu’ils n’avaient pas l’email de leurs clients. Ni même leur numéro de téléphone. Et comme ils n’étaient pas dans un emplacement de grand passage…

Beaucoup n’avaient pas de compte Instagram, de chaîne Youtube ou de page Facebook.

Parce que lorsqu’on fait la cuisine et qu’on sert les gens, on n’a pas le temps de s’occuper de gérer une page Facebook ou un compte Instagram. Surtout si on est réfractaire à la technologie, comme c’est hélas souvent le cas chez les entrepreneurs sédentaires.

Et pourtant, il y a des actions élémentaires qui peuvent être faites pour pouvoir réagir en cas de baisse de fréquentation.

Sans pour autant avoir une page Facebook à s’occuper, même si ça aide énormément pour se faire connaître.

En voici 3 que vous pouvez décider de faire dès maintenant.

Ça peut paraître un peu simpliste…

Vous allez le voir, elles sont toutes les 3 basiques, ces petites actions. Certains pourraient même dire que c’est trop con, tellement c’est évident.

Pour les besoins d’un livre, j’ai fait une enquête personnelle qui s’est étalée sur 6 mois environ. Sur les 400 restos, commerces en tous genres et instituts que j’ai interrogés, seuls 20 faisaient les 3, 55 en faisaient 2 sur 3, et 81 n’en faisaient qu’une seule.

Calculez, ça laisse 244 commerces (soit 61%) qui ne font pas UNE SEULE de ces simples actions.

Donc, permettez-moi de vous les énumérer. Si vous les faites déjà, bravo. Sinon, ma foi, il n’est jamais trop tard.

C’est parti :

1. Prendre le numéro de téléphone de vos clients

Si vous prenez le téléphone de vos clients, ainsi que leur nom, bien sûr, et que vous prenez le temps de noter quand ils sont venus, ce qu’ils ont fait et pris – si possible, vous vous constituez alors une véritable base d’informations que vous pourrez réutiliser quand vous aurez besoin de faire venir les gens chez vous.

Les forfaits mobiles d’aujourd’hui fournissent la possibilité d’envoyer un nombre illimité de SMS.

Si vous avez besoin de remplir votre salon, votre restaurant, ou simplement de faire venir les gens chez vous – quand ils le peuvent – un simple SMS envoyé à toute votre base de clients peut en faire bouger un sacré paquet.

Il faut bien s’organiser, par contre. Et prévoir environ 15 minutes pour envoyer 200 SMS.

Si vous avez une promo, ou un plat du jour spécial, ce genre d’opération peut largement vous amener une vingtaine de clients (minimum) en plus, qui n’avaient pas forcément prévu de venir vous voir.

Avec un panier moyen de 20 euros, faites le calcul de la rentabilité d’un petit quart d’heure.

Il est donc important de prendre le numéro de téléphone de vos clients.

Tous les commerçants qui ont ce bon réflexe ont pu contacter leurs clients à l’ancienne, et ont malgré tout pu faire des ventes pendant le confinement. Surtout s’ils proposaient ensuite la livraison à domicile.

2. Prendre l’adresse email de vos clients

Hé oui, évidemment ! :)

L’adresse email, c’est comme le numéro de téléphone, mais on peut contacter plein de monde avec un seul email. Et l’envoyer d’un coup à tous ses clients.

Le souci, c’est qu’il y a moins de monde qui consulte ses emails – et surtout qui les lisent – qu’un SMS.

Cela dit, toutes les stratégies qu’on enseigne dans le marketing Internet peuvent ainsi s’appliquer.

Si vous avez un auto-répondeur et la possibilité d’écrire de manière régulière à vos clients, ils s’habituent à vous.

Et quand vous faites une opération spéciale, ou que vous avez un plat du jour insolite, ou que vous avez une nouvelle prestation à faire connaître, ou un nouveau produit, des promos, ou quoi que ce soit d’autre qui pourrait intéresser vos clients, alors vous pouvez leur envoyer un mail avec un lien pour qu’ils réservent ou qu’ils vous appellent, ou qui leur rappelle l’adresse pour qu’ils viennent.

Sans compter tout ce qu’on peut faire avec une adresse email, quand on sait utiliser un auto-répondeur.

3. Proposer une carte de fidélité

La majorité des pizzerias où je suis allé proposent une carte de fidélité.

Vous savez, cette carte où vous avez 10 cases et une proposition on ne peut plus simple :

9 pizzas achetées = la 10ème offerte.

Combien de restaurants proposent la même chose quand ils font des plats traditionnels, à votre avis ?

Moins de 5% !

Une carte de fidélité, ce n’est ni plus ni moins qu’une carte de visite, avec en plus une face interactive qui se remplit au fur et à mesure que les gens viennent vous voir.

Pour le recto, vous indiquez le nom de votre établissement, son adresse, votre nom à vous, un téléphone et une adresse email et éventuellement un site Internet.

Et pour le verso, il suffit de faire un tableau à 6, 9, 10 ou 12 cases, de tamponner chaque case à chaque venue du client, et de proposer une réduction après un nombre déterminé de tampons.

Investissement : 27 euros pour 1000 cartes chez VistaPrint + 3,5 € pour le tampon.

A peine 30 euros pour un chiffre d’affaires qui augmentera fort.

Parce que lorsque l’on a un choix à faire parmi plusieurs restos (« On mange où ce soir ? ») celui qui propose une carte de fidélité déjà partiellement remplie sera toujours celui qu’on privilégiera.

Des actions à mettre en place qui paraissent compliquées

Ce sont de petites actions quotidiennes comme cela qui permettent de cartonner malgré la crise. Quelle qu’elle soit.

Il y a évidemment d’autres actions à faire qui peuvent augmenter votre chiffre d’affaires.

Ouvrir une page Facebook, par exemple, et un compte Instagram. J’en ai déjà parlé.

Un resto que je connais publie son menu du jour sur Instagram et Facebook. Chaque jour à 9h00. Il demande à chacun de ses clients de s’abonner et de partager à ses amis proches.

Sa page s’est remplie à la vitesse de l’éclair, et comme il a rajouté un bouton pour que les gens réservent, il arrive à faire venir du monde chez lui sans aucun site web.

Ça peut paraître compliqué à mettre en place quand on « n’y connait rien », et pourtant, quand on sait comment faire, ça prend moins de 15 minutes pour ouvrir une page Facebook. C’est totalement gratuit, et ça prend juste 2 minutes par jour pour l’entretenir.

Vraiment ! Bien organisé, vous pouvez faire ça pendant votre pause.

Idem pour Instagram. Et Youtube.

Idem pour ouvrir et créer un blog, ou un site Internet. On a l’impression qu’il va falloir des semaines, et pourtant, tout compris, vous pouvez ouvrir un blog tout simple et y écrire vos 5 premiers articles en une après-midi.

Idem pour votre site Internet. Qui peut être une simple page de votre blog.

Quand on sait quoi y mettre dessus, ça prend moins de 3 heures à mettre en place.

Pour aller plus loin et plus vite

Il y a comme ça une quinzaine d’actions faciles à mettre en place, quand on a une activité sédentaire, afin de se faire connaître sans dépenser des fortunes en publicité.

Et d’ailleurs, avec l’aide de ma compagne, nous avons écrit ensemble un livre à ce sujet, qui s’intitule :

SE FAIRE CONNAÎTRE QUAND ON A UNE ACTIVITÉ SÉDENTAIRE
Même si on est allergique à la technologie et sans dépenser
le moindre euro en publicité

Ce livre vous donne 15 actions de base à mettre en place + une centaine d’autres expliquées à l’aide d’exemples concrets appliqués dans des commerces réels.

Vous pouvez commencer dans moins de deux minutes

Si vous n’avez pas beaucoup de temps, si vous n’y connaissez rien en nouvelles technologie, si Facebook, Instagram ou Youtube ne sont pas votre tasse de thé, alors ce dont vous avez besoin, ce sont des explications simples et claires pour mettre en place ce qu’il faut pour que vous ayez un flux constant de nouveaux clients, de la manière la plus rapide et la plus écologique pour vous.

La plupart des actions que nous vous proposons ce livre ne prennent pas plus de 2 heures à mettre en place + quelques minutes par jour pour que ça fonctionne.

Pour certaines, tout se fait en 15 minutes. Et c’est à vie.

Tout vous est expliqué de A à Z, avec des captures d’écran que vous n’avez qu’à suivre pas à pas.

Vous me connaissez déjà, et vous savez que je suis copywriter depuis les années 90. Pendant plus de 25 ans, j’ai accompagné des dizaines de clients, avec une activité sédentaire ou autres, pour les aider à soigner leur stratégie et leurs mots pour augmenter le nombre de clients, en dépit de la crise, de la concurrence ou de la technologie.

Ma compagne, qui a eu la première l’idée d’écrire ce livre, a aussi un parcours atypique.

Après avoir obtenu des diplômes en esthétique, elle a eu des fonctions importantes dans ce domaine, et ce dès ses 18 ans,

Pendant quelques mois, elle a débuté en tant qu’esthéticienne, puis est passée rapidement au poste de responsable d’un institut de beauté aux techniques avant-gardistes.

Devant les résultats commerciaux qu’elle obtient grâce à ses techniques de communication et de marketing, à 22 ans, plusieurs établissements de l’académie du Nord-Pas-de calais la réclame en tant que professeure et responsable, pour différentes institutions en esthétiques. Elle a donc cumulé les postes et les opportunités dans ce domaine pendant une dizaine d’année.

A partir de 2000, son intuitif très développé et son sens inné des affaires participent à l’élaboration et la création de deux restaurants à thème.

Situés au centre d’une grande ville, où la concurrence était rude, et au gré des différentes crises, elle a pu tester des dizaines de stratégies innovantes pour faire venir du monde et fidéliser les clients pendant plus de 15 ans.

Nos deux expériences confondues ont donné un livre facile à comprendre, précis, clair et utilisable tout de suite pour fidéliser et augmenter votre clientèle, si vous avez une activité sédentaire.

Que vous soyez restaurateur, fleuriste, esthéticienne, coiffeur, plombier ou guide touristique, ou quoi que ce soit d’autre du moment que vous recevez des clients (en réel ou à distance), ce livre fait l’état de toutes les techniques qui marchent et que chaque commerçant devrait appliquer chez lui pour avoir tout le succès qu’il mérite.

Attaquez tout de suite

D’autant qu’à la fin de ce livre, vous découvrirez également 5 exemples de commerces réels qui ont un grand succès depuis des années, et qui nous ont donné toutes les astuces qu’ils utilisent au quotidien pour fidéliser et accroître sans cesse leur clientèle.

  • Vous découvrirez par exemple ce poseur de fenêtre qui utilise habilement les portails (!) de ses clients pour en trouver des dizaines d’autres,
  • Ou encore les 14 actions utilisées par un restaurant spécialisé dans la cuisine corse, pour avoir toujours son restaurant rempli, n’importe quel jour de la semaine,
  • L’idée brillantissime de ce salon d’esthétique pour trouver des centaines de partenariats faciles avec des professionnels auxquels on ne pense pas au premier abord
  • Ce commerce qui est obligé de mettre des barrières au bord de la route pour canaliser la foule de gens qui fait la queue chaque jour en attendant d’être servi…

…Et des centaines d’autres astuces pour trouver des clients sans quitter sa boutique, en mettant simplement en place des actions précises qui fonctionnent.

Bref… Que vous ayez une activité sédentaire, ou que vous exerciez en ligne, vous allez trouver dans ce livre des dizaines d’astuces à appliquer à votre entreprise afin de multiplier le nombre de contacts et surtout votre nombre de clients.

Il ne faut pas avoir de diplôme en marketing ou en nouvelle technologie, pour utiliser toutes ces techniques.

La plupart de ces actions ne demandent pas de processus compliqué. Il faut juste suivre le guide pas à pas. Une fois que c’est en place, il y a juste à appliquer les consignes régulièrement, et de manière toute naturelle, les clients afflueront de plus en plus, et vous n’aurez plus jamais à craindre quelque crise que ce soit.

Essayez déjà avec les actions 3, 4 et 5, et vous verrez. Ça va vous prendre 10 minutes chacune. Il n’y a qu’à suivre les instructions.

A tout de suite !

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :