10 principes à appliquer en temps de crise pour grandir malgré l’adversité

Il y a quelques jours, Martin Latulippe m’a transmis « Les 10 principes de succès en temps de crise » élaborés par Dan Sullivan.

Il m’a semblé important de vous en transmettre aussi une version modifiée et adaptée à notre situation. Qu’elle soit professionnelle ou personnelle.

Je vous mets un lien en fin d’article vers le manuel original publié par Dan (en anglais) et vers celui de Martin (en français).

Vous allez le voir, ma version n’a rien à voir avec les deux manuels ci-dessus. J’ai en effet voulu vous livrer beaucoup d’idées afin de vous donner matière à utiliser ces temps de confinement pour vous faire fortement réfléchir.

Prenez le temps de bien tout lire, je suis persuadé que vous trouverez des pépites à appliquer chez vous.

Voici donc ma version à moi des 10 principes de Dan Sullivan :

1. Oubliez-vous. Concentrez-vous sur les autres.

Quand tout va mal, on a tendance à se replier sur soi-même. Il en va de même avec les gens qui vous suivent ou avec vos clients.

Dans ce genre de période, l’important est d’être encore plus présent que d’habitude avec eux.

Ils devraient avoir de vos nouvelles chaque jour.

Pourquoi ? Pour au moins 2 raisons :

La première c’est que même si beaucoup de gens ont des proches près d’eux, il y en a pour qui ce n’est pas le cas. Donc si vous êtes là, et disponible quelques heures par jour, pourquoi ne pas faire un petit direct pour animer votre communauté ?

Et la deuxième, c’est que lorsque vous êtes concentré sur les autres, forcément, vous ne pensez pas à ce qui va mal chez vous. Et ça c’est salutaire.

2. Oubliez vos produits. Concentrez-vous sur vos relations.

En temps de crise, les gens achètent peu. Je suis tombé il y a quelques jours sur un texte incroyable qui disait ceci :

Et les français restèrent chez eux. Ils se mirent à lire et à réfléchir. Et ils n’oublièrent plus de prendre des nouvelles de leurs proches.

Dans l’incertitude de demain, ils comprirent ce que voulait dire « profiter de l’instant présent« .

Progressivement, les publicités vantant des produits dont ils n’avaient pas besoin leur semblèrent bien vides.

Et ils comprirent.

Ils n’étaient pas en train de survivre, mais bien de vivre.

On venait de leur faire un cadeau incroyable : on leur avait offert du temps. Et la terre les trouva digne d’elle et elle commença à respirer de nouveau.

Au-delà de la profondeur et de la justesse de ce texte, chaque phrase fait sens avec ce deuxième principe.

En ces temps de grand changement, il faut vous concentrer sur vos relations… Rappelez des amis ou de la famille à qui vous n’avez pas parlé depuis longtemps.

Et cherchez ce que vous pouvez faire pour prendre soin de vos clients.

Vous avez du temps ? Consacrez-en un peu plus aux autres que d’habitude.

3. Oubliez la vente. Concentrez-vous sur la création de valeur.

C’est en effet le moment d’améliorer les produits que vous vendez. De faire des mises à jour, si vous le pouvez. De rajouter de la valeur à ce que vos clients possèdent déjà.

Vos clients sont votre base. Vos murs porteurs. Vous leur devez tout.

Dans ces périodes particulières, il est temps de leur donner encore plus. Et d’améliorer ce qu’ils ont déjà.

Faites des vidéos supplémentaires pour mieux expliquer. Rajoutez des documents. Indiquez des liens. Faites communiquer les gens entre eux (créez un forum, un groupe privé sur Facebook ou ailleurs).

Demandez-leurs ce qui manque dans les produits qu’ils ont. Et fournissez-leur ce qu’ils veulent.

C’est dans ce genre de moments qu’on voit vraiment qui est qui. Qui essaye de vendre à tout prix, et qui essaye de rendre la vie de leurs clients plus douce.

Soyez cette deuxième personne.

4. Oubliez vos pertes. Concentrez-vous sur vos opportunités.

On a en effet tendance à se focaliser sur le manque à gagner. En oubliant que ce genre de péripéties nous offre des opportunités de malade.

Par exemple, je connais 2 couples qui ont vu leur restaurant fermé – comme tous les autres. Alors que l’un de ces couples a décidé de « prendre des vacances » pendant cette période, au lieu de les prendre en été, le deuxième a été plus malin.

Ils ont en effet profité de la période pour contacter tous leurs clients, afin de leur dire qu’ils continuaient à préparer des plats et qu’ils pouvaient les livrer.

Ils ont modifié leur page Facebook en ce sens, ont mis en place un système de commande en ligne très simple (un lien, une page avec des cases à cocher, et un bouton), et ont ainsi pu créer un système de livraison parfait. Ils se sont aussi inscrits sur UBER Eats.

Résultat : Depuis 4 jours, ils font plus de CA que pendant des jours normaux.

Si vous avez une boutique en ville, où que ce soit, quoi que vous vendiez, envisagez cette possibilité. Les gens ne peuvent plus bouger ? Allez vers eux. Vous en avez le droit.

C’est la même chose pour ce qui se passe sur Internet : inventez des trucs qui sont consommables sans que les gens se déplacent. Et dont ils ont besoin.

Utilisez le temps que vous avez pour faire évoluer vos offres. Et pour en créer des nouvelles que vous vendrez quand tout sera fini.

En ce qui me concerne, j’ai une niche où toutes les bases de mon business sont arrêtées jusqu’au 15 avril prochain (minimum).

Depuis lundi, j’ai créé un nouveau site dans une niche secondaire à ma niche principale, et j’ai déjà créé une nouvelle base avec d’autres données. Que je pourrai utiliser pendant la période pour pallier au blocage pour mes utilisateurs, mais aussi pour après.

Bref : vous avez le temps. Prenez du recul, et voyez ce que vous pouvez faire. Demandez à vos clients de vous aider en leur demandant ce qu’ils veulent idéalement. Ils ont le temps aussi.

5. Oubliez vos difficultés. Concentrez-vous sur vos progrès.

Quand on est entrepreneur sur le web, des difficultés, on en a des centaines par jour.

J’ose espérer que lorsque ça vous arrive, vous savez déjà comment les dépasser.

En temps de grosse crise – qui n’est qu’une difficulté de plus – ça peut être le moment de prendre le recul nécessaire pour constater où vous en êtes par rapport à ces dernières années. De prendre la mesure de vos progrès dans tous les domaines de votre métier.

Quand vous faites ça, primo vous retrouvez le moral, et secundo, vous ouvrez votre esprit à de nouvelles opportunités.

Et tertio… vous pouvez aussi prendre conscience de toute l’aide que vous pourriez apporter à celles et ceux qui en sont à leur début : vous pourriez être leur bouée de sauvetage dans certaines situations que vous avez déjà expérimentées et pour lesquelles vous avez déjà des solutions : une nouvelle activité en perspective qui pourrait ainsi vous permettre de vous diversifier.

6. Oubliez le futur. Concentrez-vous sur aujourd’hui.

Quand on a une entreprise, les projets, c’est vital.

Pour autant, aujourd’hui est encore plus important : vous avez un tas de choses à faire dans votre business. Et vous avez plein de gens à contacter. et plein d’opportunités à saisir.

Si vous avez votre esprit dirigé vers demain, vous allez louper plein de trucs aujourd’hui.

Donc, plus de plans sur la comète. Plus de projections apocalyptiques. Plus d’infos anxiogènes. Plus de scénarios catastrophe ou non.

Où êtes-vous ? Là. Que faites-vous ? Ça. Comment pouvez-vous encore mieux le faire ?

Relisez cet article qui développe un peu ce concept.

7. Oubliez qui vous étiez. Concentrez-vous sur qui vous pouvez être.

Bien souvent, on a tendance à se définir en fonction de son environnement. Et en ce moment, l’environnement n’est pas très propice à du positif.

En effet, quand « tout va mal », on ressasse le négatif. On se concentre sur ce qu’on a raté pour en être là où on est, et ce n’est pas constructif du tout.

La solution, c’est d’imaginer autre chose comme levier d’interprétation. Par exemple, vos valeurs, vos rêves, et vos meilleures réalisations.

Oui : prenez une feuille – ou votre téléphone – et faites la liste de toutes les choses merveilleuses que vous avez faites. Trouvez des commentaires d’autres personnes qui corroborent le fait que ce que vous avez fait est génial.

Une fois que vous avez cette liste, prenez chaque point, et mettez en évidence au moins 3 (trois) qualités ou compétences qui vous ont permis de mener à bien ce projet.

Et constatez combien vous êtes formidable. Et combien vous avez des dizaines d’occasions de vous définir par rapport à tous ces résultats positifs.

Si vous faites cet exercice, vous allez faire grandir votre estime de vous-même de manière exponentielle.

Et si vous saviez tout ce que vous pouvez accomplir avec une estime de soi au plus haut…

Bref : vous êtes formidable ! N’oubliez jamais ça !

8. Oubliez les événements. Concentrez-vous sur vos réactions.

Quand tout va mal, on pourrait imaginer que l’on « perd le contrôle » sur les événements.

Or, personne ne contrôle jamais rien en ce qui concerne les événements.

Vous pouvez vous préparer comme un champion, tout prévoir, tout répéter des dizaines de fois jusqu’à ce que cela vous semble parfait, à la fin, l’Univers – ou le hasard – fera ce qu’il veut.

L’idéal n’est pas de se concentrer ou de mettre trop de charge mentale sur les événements en eux-mêmes. Mais plutôt de vous entraîner à réagir comme il convient à ce qui arrive.

En ce moment, vous êtes confiné chez vous. Que pouvez-vous contrôler sur le développement de ce qui vous a amené à ça ? Rien du tout : vous ne pouvez que faire ce qu’on vous dit, et espérer que tout rentrera dans l’ordre au plus vite : mais vous ne pouvez pas contrôler quoi que ce soit dans  ce processus.

Tout ce que vous pouvez contrôler, c’est vos réactions. Vos paroles. Vos actes. Vos mots.

En tant que leader, de chef d’entreprise, vous avez une mission et vous avez une voix qui porte auprès des gens qui vous suivent. Il est donc important que vous soigniez ce que vous transmettez : beaucoup vous suivent. Beaucoup sont inspirés par ce que vous faites et ce que vous dites.

Même si vous débutez.

Vous êtes responsable de l’image que vous envoyez, des mots que vous écrivez, et des conseils que vous donnez. Alors autant envoyer du positif. Et de l’information qui a une vraie valeur pour vos suiveurs.

J’ai dans mon entourage des gens qui sont scotchés aux infos. BFM, LCI, Facebook, … partout où on peut voir des trucs de merde autour de ce qui nous confine aujourd’hui.

Et qui se font un malin plaisir de ne parler que de ça. En boucle. De pointer le négatif. De brosser des scénarios apocalyptiques. De trouver du complot partout.

En ce qui me concerne, sur Facebook, jamais je n’ai fait autant de ménage dans mes relations : si une personne de mes amis publie un truc négatif sur la situation ambiante, je le vire de amis. Sans le moindre remord. Et même des gens que je suivais depuis des années.

Ça fait du bien et ça fait de la place. Au final, sur mon fil d’actualité, je n’ai que des infos drôles et positives. Ça fait peut être de moi un Bisounours ? M’en fous.

Mon quotidien est ce qui est le plus important pour moi. Je SAIS que tout passera, comme le reste. Je SAIS que dans quelques semaines, tout redeviendra comme avant.

Donc d’ici là, je préfère me concentrer sur tout ce qu’il y a de positif et de drôle dans cette situation, et je m’en porte très bien comme cela.

Quand on a un bon mental, on réagit de manière plus positive à ce qui arrive.

Je vous engage évidemment à faire de même. Et à observer avec sagesse ce qui vous fait réagir négativement.

Ce sont sûrement des mots, des concepts. S’ils viennent vous chercher, c’est qu’il faut y aller, et qu’il faut donc travailler dessus.

On évolue tous avec le temps, et on a constamment du travail à faire pour évoluer.

Il y a du temps pour ça aujourd’hui : profitez-en pour faire le point.

9. Oubliez ce qui manque. Concentrez-vous sur ce qui est disponible.

En relation étroite avec le principe n°5, même si vous pensez qu’il vous manque plein de choses, vous avez, dans la même mesure, un nombre important de choses et de concepts qui sont disponibles là, tout de suite, maintenant.

Et que vous pouvez utiliser pour avancer.

En prendre conscience, c’est le premier pas. Et pour vous aider à le faire, le mieux est encore de faire une liste.

Prenez tous les domaines de votre vie :

  • Personnel,
  • Professionnel,
  • Social,
  • Émotionnel
  • Spirituel

Qu’avez-vous acquis comme compétences dans tous ces domaines ? Qu’avez-vous comme truc tangible ? Quelles connaissances ? Quelle expérience ?

Avez-vous déjà aidé des gens dans certains domaines ? Lesquels ?

Prenez du temps pour faire cela sérieusement.

Et vous verrez combien vous êtes riche.

10. Oubliez vos plaintes. Concentrez-vous sur la reconnaissance.

C’est le prolongement du principe n°9.

On va se concentrer ici sur la gratitude de ce qu’on possède déjà. Si vous prenez le temps de poser un regard bienveillant sur la liste que vous avez réalisée dans le principe précédent, alors vous pouvez vous rendre compte que vous avez des centaines d’occasion de remercier pour ce que vous avez.

Faites-le chaque matin en conscience. Prenez trois points de votre liste, et remerciez sincèrement qui vous voulez pour cela. Vous pouvez utiliser un objet pour cela. Un caillou, un morceau de bois, un livre, un bijou. Pour ancrer l’action dans votre subconscient.

Cela vous donne de la matière pour voir les choses du bon côté. Et si vous faites ça chaque matin, peu à peu, vous changez vos pensées.

Vous arrêtez de vous plaindre de la pluie, du soleil trop chaud, du voisin, du président, de votre travail, de vos enfants, du temps qui passe…

Vous commencez à parler du soleil, des oiseaux, des voyages que vous avez fait, des bonnes nouvelles que vous avez entendues, de la chance d’être là où vous êtes, de ce dernier plat succulent que vous avez mangé, de cette personne délicieuse que vous avez rencontrée, de celui qui vous a aidé, de ce chat qui se frotte contre vous pour vous dire qu’il vous aime…

Tout est une question de focus : mettez-le sur ce qui va bien, et tout ira encore mieux.

A vous de jouer !

Vous avez vu ? Ça en fait des trucs à faire !

Avec ces 10 principes, j’ai voulu vous donner matière à vous occuper d’améliorer votre quotidien en ces temps compliqués.

Parce que c’est en commençant par transformer sa façon d’agir et de penser que l’environnement, comme par magie, se transforme aussi à votre avantage.

Ces 10 principes ne feront pas de vous un super-héros.

Par contre, si vous les suivez un à un, je peux vous garantir que vous aurez petit à petit ce qu’il faut pour avancer vers demain de la manière la plus zen, la plus efficace et la plus bienveillante pour vous.

Et si vous allez bien, alors vous aurez les coudées franches pour faire le bien autour de vous. Et vous contribuerez à ce que votre entourage aille bien aussi, afin qu’à leur tour ils propagent ce bonheur autour d’eux aussi.

C’est comme ça qu’on soigne le monde.

Prenez soin de vous !

PS : La version de Dan Sullivan (en anglais) est consultable ici. Celle de Martin Latulippe (en français) ici. Merci à eux pour l’inspiration !

Devenez membre de Copywriting Pratique !

Si vous souhaitez :

  • Recevoir chaque nouvel article du blog directement dans votre boîte mail (si vous le souhaitez),
  • Avoir accès à des générateurs en ligne inédits (générateur de slogans, de noms de marques, d'accroches, un dico des synonymes avec une mise en situation, un formateur d'emails et même le fameux calculateur du Sympathomètre d'un texte),
  • Un guide qui vous explique comment trouver plus de 354 millions d’images gratuites et libres de droits...

Pour vous inscrire et avoir accès à tout ça, c'est facile : Indiquez votre prénom et votre email dans le formulaire ci-dessous :



Précédent

Quelle histoire !

Suivant

Je fais ma part…

  1. Hello Yvon,
    Oui, il y a plein de choses à faire en cette période difficile et je suis entièrement d’accord pour dire qu’il faut penser aux autres et ne pas pleurer sur soi.
    Pour cela, j’ai arrêté de faire des articles avec des développements très longs car mes lecteurs ont besoin d’autre chose que de se tordre le nombril !
    Et, j’apporte ma pierre à l’édifice de la solidarité sociale. J’ai mis ce post sur la page fb de ma ville et de tout coeur j’espère qu’il fera des petits …

    RESTEZ CHEZ VOUS … une invitation que nous ne cessons d’entendre … oui, mais … que faisons-nous de toutes ces heures ?

    La lecture est une alternative et même si nous pouvons encore commander en ligne, pas sûr que nous recevrons la commande avant la fin de la crise …

    Alors voilà, j’ai pas mal de livres et je me suis dit qu’ils pourraient vous faire plaisir …

    Dès aujourd’hui je vais en déposer quelques-uns dans ma boîte à lait qui se trouve à l’extérieur de l’immeuble. Pas besoin de vous annoncer, vous prenez si vous avez envie.

    En message, je vous donne l’adresse … c’est aussi simple que ça !

    Prenez soin de vous et restez chez vous ! … juste une sortie pour faire le plein de lecture !

    Bonne journée à toi
    Madeleine

  2. Salut Yvon,

    C’est toujours un plaisir à te lire.

    Ton article tombe à pic car, trop de choses sont dites en ce moment par rapport à cette épidémie Corona. Malheureusement, que de choses négatives.

    Pourtant, dans des situations pareilles, les gens ont plus besoin de réconfort.

    À tous ceux qui liront mon message, je dit  » ça aussi passera »

    Amicalement,
    Xavier

  3. Mohamed

    Bonjour Yvon

    Merci pour cet article ou feuille de route pour sortir de la morosité ambiante.
    il y a du pain sur la planche .
    en tout un bon remède pour éviter les fléaux de la déprime et de la procrastination .
    Parce que finalement le naturel revient au galop pour ne dire qu’il faudrait juste se donner la peine de vivre le moment présent….

  4. André

    Bonjour Yvon ,

    10 recettes , comme « les 10 commandements » pour vivre malgré les effets néfastes du coronavirus sauvage.
    Cette épreuve atteint le monde dans la famille , au plan Social des relation , des finances et de la richesse , sentimentale car voici plusieurs amants qui en seront à communiquer par téléphone etc. spirituel car voici ces églises , mosquée et autres lieux saints qui sont déserts.

    Dieu sauvent les « DURS » car , lorsque c’est difficile , ce sont les durs qui avancent .

    André

    Merci pour ces préceptes et tenon

  5. formidable comme toujours. je vais mettre en application ces préceptes dés demain
    merci

  6. Manon

    Coucou Yvon,
    Que dire ?
    Merci mon ami ^^
    Je t’appelle vite

  7. Ellen

    Waouh ! en voilà un programme pour occuper les semaines à venir….
    Merci pour la livraison quotidienne qui donne toujours du grain à moudre 😄

Laisser un commentaire

;) :super: :red: :hin: :haha: :evil: :cry: :coeur: :cafe: :beer: :D :?: :-z :-x :-o :-P :-? :) :( 8))

Créé et géré avec par Yvon CAVELIER